Brno, Ciabatti soutient Zarco : « L’erreur vient d’Espargaro »



Le clan Ducati peste contre la Direction de course à cause de la pénalité infligée à Johann Zarco lors de la course de Brno. Paolo Ciabatti dénonce une « décision erronée » qui lui a coûté la 2e marche du podium.

Johann Zarco est-il responsable de la chute de Pol Espargaro ? La question alimente les débats depuis l’accident du pilote KTM, dimanche après-midi, lors du Grand Prix de République-Tchèque.

Rappel des faits : Pol Espargaro entame le 10e tour de la course à la 4e place, motivé à l’idée de jouer le podium mais visiblement à la limite avec sa KTM – il a fait une erreur à la fin du 9e tour. Il manque son freinage du 1er virage et sort large. Johann Zarco en profite pour prendre l’intérieur, laissé libre, mais Pol Espargaro ne veut pas céder et tente de recouper devant lui. Johann Zarco ne coupe pas non plus. Les deux hommes se touchent et l’Espagnol part à la faute.

Quelques minutes plus tard, Johann Zarco reçoit une pénalité ‘long lap’, qu’il effectue immédiatement et dans laquelle il perd 2,6 secondes. Le Français négocie bien la situation et conserve sa 3e place, qu’il gardera jusqu’à l’arrivée.

Que penser de cet incident ? Johann Zarco estime que « ça fait partie de la course » et pensait que son adversaire allait jeter un oeil avant de refermer la trajectoire. « Vous y allez parce que l’autre est à l’extérieur, donc vous essayez de le doubler… Parfois le contact arrive. On doit se rappeler que nous faisons de la course, pas de la danse », lance le Français.

Une opinion partagée par Casey Stoner, pour qui la décision de le pénaliser est « honteuse »« Si vous sortez large, vous ne pouvez pas vous attendre à recouper le virage à l’intérieur sans que personne ne soit là. Terrible décision des officiels », regrette le champion du monde australien.

La version de Pol Espargaro est différente. Il s’estime victime d’une erreur de Johann Zarco, qui aurait pu « très facilement éviter le contact » et a ruiné sa course. Le pilote KTM considère la pénalité méritée et croit même qu’il l’a faite sans respecter les règles, donc qu’il n’a « rien perdu ».

Chez Ducati, on fait bloc derrière Johann Zarco. Le directeur sportif, Paolo Ciabatti, tient Pol Espargaro pour seul responsable de sa chute, car il a recoupé sa trajectoire sans prendre la peine de vérifier si quelqu’un était dessus. Il ajoute que le pilote espagnol savait parfaitement que son adversaire français était calé dans sa roue à ce moment-là.

« Je pense que tout le monde peut comprendre pourquoi nous sommes autant en colère. Pour nous c’était une mauvaise décision, parce que Pol Espargaro a fait une erreur. Il venait de passer la ligne d’arrivée et avait vu sur le tableau de bord que Zarco était très proche de lui, donc il le savait. Pol a élargi et Johann a pris sa trajectoire normale à l’intérieur. Quand un pilote écarte, avant de revenir sur la trajectoire il doit regarder, parce qu’il n’est pas tout seul en piste. »

« Sur les images on voit clairement que c’est Espargaro qui fait une erreur, parce qu’il n’a pas regardé avant de revenir sur la trajectoire, alors que Zarco n’a rien fait de mal. Pour nous c’est une décision complètement mauvaise. Nous ne pouvons pas comprendre quelle était l’erreur de Zarco, il était à l’intérieur et ne pouvait pas freiner (pour l’éviter) parce qu’il était penché sur l’angle. C’est Espargaro qui est venu sur lui et c’est son erreur, c’est Pol qui aurait dû être pénalisé. »

Johann Zarco était plus rapide que Franco Morbidelli, arrivé 2e. Il ne termine qu’à 1,204 seconde de l’Italien, alors qu’il a perdu 2,6 secondes en effectuant sa pénalité. Paolo Ciabatti ne manque pas de le souligner, rendant la Direction de course responsable de cette opportunité manquée pour le tricolore.

« Johann faisait une belle course et aurait fini deuxième, un résultat très important pour un pilote qui fait sa troisième course sur une Ducati et pour l’équipe Avintia. Zarco a réussi à monter sur le podium et il l’a mérité, mais sa position aurait été la deuxième et nous sommes en colère pour cela. »

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

« C’est honteux » : Stoner défend Zarco, pénalisé

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Brno, Ciabatti soutient Zarco : « L’erreur vient d’Espargaro » […]

[…] recouper le virage à l’intérieur sans que personne ne soit là », affirme l’Australien. Chez Ducati, on estime aussi que le Français n’est pas coupable et que son adversaire aurait dû […]