Brno, Espargaro : « Je ne vois pas Quartararo avoir de pression cette année »



Pol Espargaro valorise sa performance et se mesure à ses adversaires à l’issue de la première journée du Grand Prix de République-Tchèque, conclue à la 8e place.

Troisième en FP1, huitième en FP2 : Pol Espargaro s’en est plutôt bien tiré à Brno ce vendredi, puisqu’il figure dans le top-10 avec un meilleur chrono proche des 1’56 (1’57.059). L’Espagnol est dans un peloton serré, avec pas moins de 13 pilotes qui se tiennent en un peu plus de 8 dixièmes. À un tel niveau, chaque détail compte et il y travaille.

Pol Espargaro travaille ainsi à corriger certains soucis rencontrés au guidon de sa KTM RC16, notamment pneumatiques et électroniques. Il est dans le coup mais veut « apprendre de ses erreurs » pour samedi, où son objectif sera de rentrer directement en Q2.

8e l’après-midi : « Nous avons passé la FP2 à essayer des pneumatiques, nous devions tous les essayer parce qu’ici nous n’avons pas beaucoup d’informations là-dessus. Nous avons aussi rencontré un problème électronique. Mais au final nous sommes dans le top-10 et la moto s’améliore constamment. »

Des choses à peaufiner : « C’est difficile de rouler ici. C’est une piste très rapide et le pneu glisse à grande vitesse. Nous essayons de solutionner nos problèmes et d’avoir un rythme plus régulier, parce que ce type de circuit peut détruire les pneus. Le rythme sera très important. »

« La moto bouge trop à l’accélération. Et plus tu envoies, plus elle bouge. Sur ce point la Ducati est forte, même si elle a quand même le même problème. Mais malheureusement nous n’avons pas la même accélération qu’elle. »

« Le mieux à faire est de se mettre derrière quelqu’un et de voir où nous sommes forts et où nous sommes faibles. Nous avons eu des soucis en FP2 mais nous apprendrons des erreurs. Samedi sera la séance la plus chaude et nous essaierons d’entrer directement en Q2. »

Le leader : « Fabio est dans une position privilégiée, parce que le pilote qui est derrière lui au classement a la même moto. Le seul rival de Quartararo, c’est lui-même. C’est comme si je me battais pour le titre et celui qui pouvait me le disputer était pour coéquipier, j’aurais toutes ses informations. Il est dans un très bon moment et je le vois pas ressentir la pression cette année. »

Classement MotoGP (FP1 + FP2), cliquez ici

Programme/horaires du GP de République-Tchèque, cliquez là

GP de République-Tchèque : programme/horaires

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de