Brno : Lorenzo défend Espargaro contre Zarco



Jorge Lorenzo tient Johann Zarco pour responsable de l’incident qui s’est produit avec Pol Espargaro, à Brno : le pilote KTM était devant, c’était au Français de faire « un dépassement sans danger ».

L’incident survenu entre Johann Zarco et Pol Espargaro au 10e tour du Grand Prix de République-Tchèque continue de susciter de nombreuses réactions. Une bonne majorité estime que ‘Jojo’ n’aurait pas dû être pénalisé, parce qu’il a joué sa carte en tentant de profiter de l’écart de son adversaire, et que celui-ci aurait dû regarder dans le virage avant de recroiser la trajectoire. Mais Jorge Lorenzo n’est pas de cet avis.

Le quintuple champion du monde a livré son analyse de manière indirecte et en deux-temps. Le premier concerne une réponse faite à une publication de German Garcia Casanova : « Si aujourd’hui c’est la faute de Johann Zarco et qu’il faut le sanctionner, cela signifie qu’à Jerez 2018 c’était la faute de Dani Pedrosa et non de Jorge Lorenzo, c’est ce qu’ont dit les officiels du MotoGP aujourd’hui à Brno ? », demande le journaliste.

Il fait ici allusion à l’accident du virage 6 du Grand Prix d’Espagne 2018 : Andrea Dovizioso tente de doubler Jorge Lorenzo mais écarte, l’Espagnol recroise pour repasser mais Dani Pedrosa tente aussi de profiter de l’action pour se faufiler à l’intérieur : les deux hommes se touchent et chutent.

Jorge Lorenzo répond en rappelant qu’il n’était d’après lui pas fautif de cet accrochage, parce que « celui qui est devant devrait toujours avoir la priorité (encore plus s’il ne peut pas voir celui qui est derrière). C’est de la responsabilité du pilote qui est derrière d’essayer de réaliser un dépassement sans mettre en danger le pilote qui est devant. Si tu le mets en danger ou qu’il chute, mettre une sanction est juste ».

Or, ce commentaire renvoie aussi à l’incident Johann Zarco-Pol Espargaro : si « c’est de la responsabilité du pilote qui est derrière d’essayer de réaliser un dépassement sans mettre en danger le pilote qui est devant », alors le Français est fautif car il était derrière l’Espagnol.

Impossible de s’y tromper car la pensée de Jorge Lorenzo est ensuite précisée dans une autre réponse, faite à une personne qui l’interroge sur le fait que Pol Espargaro n’a pas regardé si quelqu’un était sur sa trajectoire. Mais pour Jorge Lorenzo, l’erreur d’appréciation vient bien de Johann Zarco :

« Si tu sors très large, presque hors de la piste ou en-dehors, il faut (regarder avant de revenir sur la trajectoire). Dans le cas de Pol il n’a écarté que de quelques mètres, et Zarco en a profité – tout en sachant que Pol reviendrait à l’intérieur – pour aller plus vite que d’habitude et se mettre à l’intérieur, mais même comme ça il n’a pas pu passer devant lui. »

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

Blâme d’Espargaro sur Zarco : que dit le règlement ?

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] qu’il ne l’a pas fait, donc que c’est une erreur de sa part. Il a été défendu par Jorge Lorenzo, pour qui « c’est de la responsabilité du pilote qui est derrière d’essayer de réaliser un […]