Brno, Melandri : « Je crains que Marquez ne soit pas à 100 % »



Marc Marquez est en route pour Brno, où il participera au Grand Prix de République-Tchèque ce week-end. Son retour en piste, vendredi, se fera 19 jours après sa fracture de l’humérus, 17 jours après son opération et 13 jours après une première tentative aux essais libres du Grand Prix d’Andalousie, où il a dû renoncer à cause de la douleur.

Le pilote Repsol Honda, qui croit toujours en ses chances de titre mondial, a travaillé dur avec son kinésithérapeute, Carlos J. García. Il n’a pour l’instant pas fixé d’autre objectif que celui « d’arriver dans les meilleures conditions possibles », bien qu’il ne s’attende pas à être à 100 % de ses moyens.

C’est aussi ce que prédit Marco Melandri. Ancien pilote MotoGP aujourd’hui en Superbike, l’Italien a été récemment invité par Gpone à se prononcer sur certaines situations du championnat du monde où il évoluait autrefois. Pour lui, la blessure de Marc Marquez est suffisamment grave, et à un endroit important pour le pilotage (le bras droit), pour s’en inquiéter avant le Grand Prix de République-Tchèque :

« Marc a régalé tout le monde avec cette remontée le premier dimanche. C’est dommage qu’il ait chuté. Je crains qu’il ne soit pas à 100 % à Brno. N’oublions pas qu’il s’est cassé un os sur lequel va être chargé tout le poids quand il freine de l’avant, à droite. Il n’aura que deux semaines pour récupérer et ce sera difficile pour lui. »

Italien, actuel pilote Ducati en SBK et ancien pilote officiel pour la marque en MotoGP, Marco Melandri s’intéresse évidemment au cas Andrea Dovizioso, toujours sans contrat pour 2021. Les négociations ont été mises entre parenthèses suite à des différends entre la marque et le pilote. Il est question d’argent (les salaires chez Ducati ont été revus à la baisse à cause de l’impact de la crise économique liée à l’épidémie de coronavirus), de package (Andrea Dovizioso attend de Ducati certaines évolutions sur la moto), peut-être de motivation (sur ce point, Andrea Dovizioso assure que ce n’est pas le cas) et d’ambiance en interne.

Pas idéal pour obtenir de bons résultats, commente-t-il : « La situation qu’expérimente Andrea Dovizioso n’aide pas, en particulier après un hiver comme le sien. Un pilote doit être tranquille et en paix pour monter sur la moto, montrer de la confiance et sentir qu’on lui fait confiance. Il y a aussi la question de Bagnaia. Si Pecco n’avait pas fait cette performance à Jerez 2, nous aurions dit que Ducati n’aurait pas été compétitif. (…) Ce n’est pas une période facile pour Andrea, en partie à cause de cette confrontation avec Ducati qui a duré beaucoup de temps et commence à fatiguer les deux côtés. »

Sur le sujet, il n’est pas inintéressant de rappeler l’analyse de Carlot Pernat, dont l’impression est qu’il y a « 50 % de chances que Dovizioso reste et 50 % de chances qu’il n’y ait pas de renouvellement et qu’il se retire. La réalité est que Ducati n’a pas confiance en Dovizioso. Au GP d’Andalousie Andrea a fait l’une de ses pires courses, mais il a roulé avec une clavicule qui lui faisait mal, même s’il ne l’a pas dit, et il ne sent pas de confiance autour de lui. Ses déclarations étaient claires, il a dit qu’on ne devait pas utiliser les Grands Prix pour faire du testing : cela signifie qu’il y a un peu d’électricité dans l’air avec Dall’Igna. Aujourd’hui je dirais que c’est une relation destinée à se terminer, mais j’espère me tromper. Il y a beaucoup de silence des deux côtés et ce n’est jamais un bon signe, cela signifie qu’il y a des problèmes ».

Enfin, Marco Melandri n’a pas manqué de souligner les prouesses de Fabio Quartararo, leader du championnat MotoGP après sses deux victoires à Jerez de la Frontera. Il prévoit de le voir rapide partout, ce qui en fait indubitablement un candidat au titre de champion. « Fabio est incroyable. Il est vraiment impressionnant dans les virages. Je n’ai aucun doute que nous le verrons aussi compétitif sur des circuits où Yamaha a souffert dans le passé. »

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)…

Marquez croit toujours au titre 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store