Brno, Morbidelli (2e) : « Rossi a cru en moi quand je n’étais personne »



Franco Morbidelli est monté sur son premier podium MotoGP à Brno, où il a terminé 2e. Une performance qui fait de lui le numéro 3 du championnat, derrière les pilotes Yamaha Fabio Quartararo et Maverick Viñales.

Cette fois, c’est la bonne pour Franky. Arrivé plusieurs fois dans le top-5 l’an dernier, passé à 898 millièmes de la 3e place lors du Grand Prix d’ouverture de la saison 2020, à Jerez (il finit 5e), l’Italien tient enfin le premier trophée de sa carrière en catégorie MotoGP. Celui de la 2e place, obtenu à l’issue d’un Grand Prix de République-Tchèque dont il a mené la plus grande partie.

Car s’il est monté sur la 2e marche du podium de Brno, Franco Morbidelli a longtemps été en tête de la course. Qualifié 3e, le pilote Petronas Yamaha a bondi de la grille et réalisé le holeshot, puis s’est rapidement mis à l’abri de toute attaque. L’écart avec ses poursuivants (Brad Binder, Fabio Quartararo, Johann Zarco…) globalement oscillé entre 1 et 1,5 seconde.

Mais Brad Binder avec quelque chose en plus, a enclenché la machine à remonter peu avant la mi-course et est quasi-immédiatement revenu sur lui. Franco Morbidelli lui a cédé les commandes au 13e des 21 tours à boucler, puis s’est concentré sur son rythme et ses pneus afin de rallier l’arrivée sain, sauf et sur le podium. Mission accomplie.

« Je suis très heureux de ce podium. Bravo à Brad qui a fait un travail incroyable et était très fort, en particulier dans la deuxième partie de la course. Pendant la première partie, j’ai juste essayé d’aller à mon rythme et de gérer les pneus du mieux possible, et je pense que j’ai fait le maximum. Après 10 tours j’avais déjà du mal avec les pneus, et à 5 tours de l’arrivée j’ai eu une nouvelle rechute, donc j’ai juste essayé d’amener la moto à l’arrivée et d’avoir ce premier podium. Je suis tellement heureux pour mon team et mes proches. »

Parmi les « proches » en question se trouve Valentino Rossi, qui n’a pas manqué de venir féliciter son poulain. Le Docteur a pris Franco Morbidelli sous son aile il y a plusieurs années et lui a offert les conditions d’entraînement et de vie de la VR46 Riders Academy. C’est aussi l’une des clés des performances actuelles du pilote italien.

« Je suis ici surtout parce que Valentino a cru en moi quand je n’étais personne. La situation peut sembler étrange parce que nous roulons l’un contre l’autre, mais quand la course est finie nous sommes de bons amis. Il est comme un grand oncle, et même encore plus, comme un grand frère. Donc après la course j’avais juste envie de le serrer dans mes bras, lui et toutes les personnes de la VR46 Academy. Ça a été un grand moment. »

La prestation de Franco Morbidelli intervient après une saison 2019 compliquée, où il a été dominé par son coéquipier Fabio Quartararo. Le pilote Petronas Yamaha s’est remis en question et a grandement travaillé sur lui-même. Il espère que ses résultats sont le fruit de ces efforts.

« L’année dernière a été une saison difficile pour moi, parce que même si c’était une bonne saison, je n’ai pas été aussi fort que je le pensais, alors que Fabio a été très bon. À la fin de l’année je me suis dit que je ne voulais pas continuer sur cette voie et dans cette situation. J’ai commencé à travailler plus, mieux et plus sérieusement. Globalement j’essaie juste d’être plus professionnel. »

« Je sais que j’ai l’air d’une personne sérieuse, et je suis sérieux quand je roule, mais j’ai aussi un côté brésilien, surtout quand je suis chez moi, et je dois le contrôler. J’avais besoin de le contrôler et cet hiver je me suis dit : bon, moins de fête et plus d’entraînement. C’est ce que j’ai fait. »

« J’ai vu dès les essais hivernaux que j’étais plus rapide que l’année passée, et je pense qu’à Jerez, si j’étais parti dans une meilleure position, j’aurais pu avoir un meilleur résultat lors de la première course, ainsi que la deuxième. Ici nous avons commencé en étant plus rapides et nous l’avons été tout le week-end. J’espère avoir passé un cap, et après 3 courses je peux le dire. Mais nous savons que dans un championnat on a toujours des hauts et des bas, donc l’important sera d’être régulier et de faire le maximum à chaque course. »

Ce podium fait remonter Franco Morbidelli à la troisième place du championnat, à égalité avec Andrea Dovizioso et à seulement 11 longueurs de la deuxième position de Maverick Viñales. Il permet aussi au Petronas Yamaha Sepang Racing Team de conforter sa domination au classement des équipes. Mais la saison vient de commencer et il ne veut pas penser en termes de classement général.

« Je pense que ma troisième place au championnat n’est pas encore importante, car ce ne sont que les premières courses et il nous en reste encore 11 à faire. C’est encore tôt dans le championnat. Je suis content parce que nous sommes bien classés, et je suis désolé de ce qu’il s’est passé lors de la deuxième course de Jerez, mais dans l’ensemble je dois être satisfait et continuer comme ça. Je dois juste essayer d’être le plus haut possible au classement. »

Championnat MotoGP après le GP de République-Tchèque : 1. Quartararo 59 pts, 2. Viñales 42 (-17), 3. Morbidelli 31 (-28), 4. Dovizioso 31 (-28), 5. Binder 28 (-31), 6. Zarco 28 (-31), 7. Rossi 27 (-32), 8. Nakagami 27 (-32), 9. Miller 20 (-39), 10. Rins 19 (-40)…

Brno, MotoGP : Binder fait triompher KTM, Zarco sur le podium !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Rossi. « Je suis ici surtout parce que Valentino a cru en moi quand je n’étais personne », a-t-il rappelé en conférence de presse. « L’histoire avec Franco est curieuse. Nous l’avons pris […]