Brno, Moto2 : Bastianini prend les commandes !



Deuxième succès consécutif d’Enea Bastianini, vainqueur à Brno deux semaines après son succès à Jerez. Sam Lowes (2e) et Joe Roberts (3e) n’ont rien pu faire pour rattraper l’Italien, nouveau leader du championnat du monde Moto2.

La course :

Qualifié 3e, Enea Bastianini prend le meilleur sur ses adversaires au départ. Le vainqueur du dernier Grand Prix d’Andalousie profite de la bagarre derrière lui entre Jorge Martin, Joe Roberts et Sam Lowes pour se mettre immédiatement à l’abri. L’écart dépasse même la seconde dès le deuxième tour.

Ce qui sera le scénario de la course se met en place après quelques mouvements et dépassements : Enea Bastianini en tête, Sam Lowes en chasse à 6-8 dixièmes du leader, Joe Roberts troisième à une petite seconde du deuxième. L’Italien, le Britannique et l’Américain avaient dominé les essais et confirment.

Derrière eux, le trou est fait et un peu plus de 2 secondes séparent Joe Roberts de la bagarre pour la 4e place, qui concerne Jorge Martin, Marco Bezzecchi, Luca Marini et Augusto Fernandez. Qualifié 10e, Luca Marini n’a pas pu accrocher le bon wagon mais remonte petit à petit. Il élimine ses adversaires et s’empare de la 4e place à la mi-course, alors que 10 tours restent à boucler. Un peu moins de 3 secondes le séparent de Joe Roberts ; pourra-t-il revenir ?

L’écart entre Enea Bastianini et Sam Lowes fait le yoyo, oscillant entre la demi-seconde et la seconde. Joe Roberts lâche prise en entrant dans la deuxième partie de course : la lutte pour la victoire ne concerne plus que les deux hommes de tête. Plus loin, Luca Marini protège sa 4e place et met ses poursuivants à distance. Le leader du championnat, Tetsuta Nagashima, grapille des positions et se retrouve 11e après être parti 20e.

Les tours passent mais Sam Lowes ne parvient pas à combler ses quelques dixièmes de retard sur Enea Bastianini. Le Britannique doit s’incliner pour 4 dixièmes derrière l’Italien, vainqueur pour la 2e fois consécutive. Sam Lowes n’est toutefois pas déçu, car il fait preuve de régularité et retrouve un podium qu’il n’avait plus connu depuis le Grand Prix d’Aragon 2016, près de 4 ans plus tôt.

Solide 3e, Joe Roberts décroche lui le premier podium de sa carrière et confirme les espoirs levés lors de son premier week-end de l’année, à Losail. « Un rêve qui devient réalité » ont été les premiers mots de l’Américain au moment d’enlever le casque.

Luca Marini assure la 4e place devant Augusto Fernandez, enfin de retour dans le top-5 après un début de saison très compliqué. Marco Bezzecchi est 6e tandis que Jorge Martin ne termine que 8e, vaincu dans les derniers instants par son compatriote Jorge Navarro. Le top-10 est complété par les deux coéquipiers de l’équipe Aspar, l’ex-pilote MotoGP Hafizh Syahrin (9e) et le meilleur rookie Aron Canet (10e).

Le leader du championnat, Tetsuta Nagashima, sauve les points de la 11e position après être parti 20e. Un week-end difficile s’achève pour le Japonais, qui cède sa place à Enea Bastianini. Méconnaissable, Thomas Lüthi franchit l’arrivée 17e, son premier résultat blanc en Moto2 à la régulière depuis le Grand Prix d’Argentine 2014. Son compatriote suisse Dominique Aegerter, wild-card sur la NTS à la place de Jesko Raffin, blessé, finit 21e.

Le championnat :

Enea Bastianini prend la tête du classement général grâce à sa victoire et à la contre-performance de Tetsuta Nagashima, 11e en course. Le Japonais se retrouve à 18 points et se fait même doubler par Luca Marini, nouveau dauphin à 15 longueurs de son compatriote italien.

Championnat Moto2 après le GP de République-Tchèque : 1. Bastianini 73, 2. Marini 58 (-15), 3. Nagashima 55 (-18), 4. Lowes 46 (-27)…

Programme/horaires du GP de République-Tchèque

Programme/horaires : MotoGP Brno + WSBK Portimao (dimanche)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de