Brno : Pas de point pour Baltus, week-end frustrant mais encourageant



Barry Baltus repart du Grand Prix de République-Tchèque avec la 21e place finale et des notes encourageantes – sa meilleure qualification de l’année, de bons chronos en course. Il doit encore travailler et gagner en expérience, mais « il y a vraiment l’espoir de faire de belles choses », souligne Didier de Radiguès. 

Il faudra encore patienter pour voir Barry Baltus décrocher son premier point en Moto3. Pourtant, ce week-end, on y a cru au Grand Prix de République-Tchèque. Sur un circuit de Brno qu’il découvrait pour n’y avoir jamais roulé, Barry Baltus a rapidement progressé.

Samedi, en qualifs, il est même passé tout près d’accrocher une place en Q2. Il ne lui aura manqué que 148 millièmes. Pour Didier de Radiguès, « Barry a montré de nets progrès, surtout en ce qui concerne sa vitesse ».

Dimanche, il s’élançait de la 7e ligne en 21e position, sa meilleure place sur la grille cette saison après deux départs de la 28e position. Mais la mise en route a été compliquée. Résultat, Barry Baltus a rétrogradé. Longtemps, on l’a retrouvé entre la 24e et la 27e place. Mais au terme d’un bon final et d’un meilleur temps en course (pratiquement similaire à ceux qui terminaient à l’avant), Barry Baltus a décroché une 21e place. De quoi nourrir quelques regrets.

« Ce n’est pas le résultat que j’espérais mais j’ai fait une erreur dans le deuxième tour qui m’a fait perdre plusieurs places. Ensuite, j’ai réalisé quelques bons chronos, mais le problème, c’est que je me suis retrouvé dans un faux rythme. Ça m’a fait perdre le contact avec le groupe qui se battait pour la 10e place. Le point positif, c’est que je termine ma 3e course ; le point négatif, c’est que je n’ai toujours pas décroché le moindre point », analysait-il à l’arrivée.

Et maintenant : passer un cap !

Une prise de conscience qui pourrait lui être bénéfique pour la suite de la saison. « Je sais que je peux rouler avec le groupe des meilleurs à l’avant, mais pour ça, je dois travailler l’agressivité pour être capable de dépasser. »

Didier de Radiguès partage l’analyse du jeune talent et précise : « Barry a connu un gros passage à vide en milieu de course. Je pense que ça se joue dans la tête. On va y travailler mais Barry est sur la bonne voie. Il y a vraiment de l’espoir de faire de belles choses. » Et pour réaliser ces belles choses, Barry Baltus va devoir franchir un nouveau cap. « Il va devoir entrer dans la bagarre dès le départ pour pouvoir rester dans le bon groupe », nous confie Didier de Radiguès.

Après avoir terminé 24e, 17e et 21e de ses trois premières courses en championnat du monde Moto3, Barry Baltus tentera de mettre toute l’expérience accumulée à profit dès ce week-end, au Grand Prix d’Autriche.

Le premier Grand Prix de Barry Baltus

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de