Brno, Viñales (J1) : « Nous pouvons encore grandement améliorer »



Cinquième à seulement 166 millièmes du meilleur temps, Maverick Viñales est positif après sa première journée au Grand Prix de République-Tchèque. L’Espagnol estime qu’il a encore une grande marge de progression devant lui.

Deux fois deuxième à Jerez, Maverick Viñales aborde l’épreuve de Brno dans une position de numéro 2 mondial qu’il n’avait plus connu depuis longtemps. S’il désigne Fabio Quartararo comme le favori dans la course au titre, il ne fait pas non plus du Français une obsession. Son objectif du week-end tchèque ? « Finir sur le podium dimanche. » C’est en tout cas ce qu’il dit.

Les choses avaient mal commencé ce vendredi, car la Yamaha au numéro 12 a fait un tour dans les graviers dès les premières minutes de la FP1. Une chute sans gravité rapidement corrigée par le pilote espagnol, finalement 5e de cette première séance d’essais libres. Il termine la deuxième séance à la même place, à moins de 2 dixièmes du meilleur chrono et dans un peloton serré, avec un top-10 qui se tient en environ 6 dixièmes.

Les spécificités du tracé de Brno – des lignes droites avec des montées – ne favorisent pas la Yamaha, moins performante que la Ducati et la Honda en termes de moteur. Le bitume est particulièrement usé cette année, ce qui pourrait poser des problèmes d’adhérence aux M1, que l’on sait souffrantes dans ce domaine. Mais Maverick Viñales est convaincu qu’il a les ressources nécessaires pour contrer ces soucis et rester devant.

« Les conditions sont complètement différentes qu’à Jerez. Jerez était une piste parfaite, sans bosses et avec une adhérence parfaite. Ici, à Brno, il semble que ce soit le contraire. Mais nous sommes quand même bons, nous n’avons qu’un dixième de retard sur le leader et je n’ai pas connu ma meilleure journée sur la moto. »

« Je suis plutôt positif et optimiste, car nous sommes là malgré les problèmes de rythme et sur le tour rapide. Je suis vraiment content parce que je pense que nous pouvons encore beaucoup améliorer la moto, et que je peux aussi m’améliorer. Je pense que nous pouvons encore jouer nos cartes pour résoudre les problèmes. C’est le plus important. »

« C’est très difficile car il y a beaucoup de bosses et il faut que la moto grimpe vite (dans les montées). Pourtant, je pense que nous avons de bonnes solutions pour samedi. Ce n’est que vendredi, nous devons travailler très dur, surtout sur l’électronique. La puissance délivrée doit être un peu différente ici qu’à Jerez, où les conditions de piste étaient parfaites. Nous devons changer un peu d’approche, c’est un tracé complètement différent.

« L’adéquation avec les pneus est essentielle si nous voulons nous battre pour la course. Il devient crucial de comprendre comment tirer le meilleur parti de nos pneus, parce que le niveau d’adhérence est bien inférieur à celui de l’année dernière. Nous devons comprendre beaucoup de choses demain, ce sera une journée très importante pour nous améliorer. »

Classement MotoGP (FP1 + FP2), cliquez ici

Programme/horaires du GP de République-Tchèque, cliquez là

GP de République-Tchèque : programme/horaires

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store