« Ça change toutes les cinq minutes » : Le Mans, course indécise



Les pilotes Ducati étaient attendus au tournant lors des deux premières courses, au Qatar. Fabio Quartararo a ensuite pris le costume d’homme à battre au Portugal et en Espagne. Mais y-a-t-il un favori au Grand Prix de France ? Des cinq premières épreuves de la saison, celle du Mans se présente comme la plus indécise. La raison : la météo.

Pluie, pas pluie, pluie, pas pluie, pluie mais pas assez pour mouiller la piste, pas pluie mais températures trop froides pour sécher les averses précédentes ; les caprices du ciel sont un casse-tête pour les pilotes au Mans, et ce depuis l’arrivée du paddock dans la Sarthe. Le charme du Grand Prix de France, diront certains. Pas Aleix Espargaro et Francesco Bagnaia, qui verraient bien l’épreuve programmée à des dates plus estivales. Mais l’édition 2021 aura lieu ce dimanche 16 mai, et il va falloir compter sur les incertitudes de la météo au moment de faire vos pronostics.

« Les prévisions pour la course ne sont pas fantastiques mais ici au Mans, tout peut changer en 5 minutes. Donc on peut s’attendre à tout, et aussi à une course sur le sec », prévenait Valentino Rossi vendredi soir. Ses commentaires du samedi vont dans la même direction. « La course va durer 42 minutes, et aujourd’hui en 42 minutes les conditions météo ont changé trois fois. »

Difficile, également, d’y voir clair concernant le potentiel des uns et des autres. Les résultats des essais donnent des pistes, mais les conditions dans lesquels ils ont été obtenus jettent un flou sur le panorama. « Au Mans, on ne connait jamais le rythme qu’on peut avoir parce qu’on n’a même pas une session entièrement sèche, soulignait Joan Mir ce samedi. On ne pousse jamais selon les limites de la moto, mais selon les limites du circuit. On ne voit pas le potentiel des autres, parce qu’est devant celui qui s’adapte le mieux aux conditions. »

S’adapter aux conditions sera la clé, ce dimanche. Il y a donc beaucoup de « si… » qui viennent en tête en pensant à la course. Si c’est sec, Fabio Quartararo et les pilotes Yamaha seront au rendez-vous pour jouer la gagne. S’il pleut, Johann Zarco, Jack Miller et Ducati peuvent tirer profit des points forts de la Desmosedici. Marc Marquez, Pol Espargaro et Honda semblent aussi avoir des cartes à jouer en cas de conditions délicates. Et quid des pilotes Suzuki, qui se disent prêts pour la remontée, peu importe la météo. Bref, difficile de se faire une idée avant d’en être au moment M.

Et quand on dit « moment M », on dit dimanche, 14h. 14h, et non pas 13h55. L’édition 2020 du Grand Prix a servi de leçon : les pilotes allaient s’élancer pour une course sur le sec, quand la pluie s’est invitée à la fête sur la grille de départ. Ce qui a fait le bonheur de Danilo Petrucci, Alex Marquez et Pol Espargaro, sur la boite d’un podium que nul n’aurait prédit quelques minutes plus tôt.

Le Mans (GP de France) – Grille MotoGP
1. Fabio Quartararo
2. Maverick Viñales
3. Jack Miller
4. Franco Morbidelli
5. Johann Zarco
6. Marc Marquez
7. Takaaki Nakagami
8. Pol Espargaro
9. Valentino Rossi
10. Miguel Oliveira
11. Lorenzo Savadori
12. Luca Marini
13. Aleix Espargaro
14. Joan Mir
15. Alex Rins
16. Francesco Bagnaia
17. Danilo Petrucci
18. Iker Lecuona
19. Alex Marquez
20. Tito Rabat
21. Brad Binder
22. Enea Bastianini

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] « Ça change toutes les cinq minutes » : Le Mans, course indécise […]

HAYABUSA91
1 mois il y a

Il n a qu à faire les GP uniquement en Espagne et zapper Le Mans. Allemagne, Pays Bas Angleterre, Autriche et même l Australie…

Yella
1 mois il y a

Comment se fait il que les autres pilotes ont pu finir la courses… Des petites roues peut etre ?