Calendrier : Les rotations Espagne/Portugal bientôt en MotoGP



Le calendrier du championnat du monde MotoGP évolue. Le nombre de Grands Prix organisés chaque année en Espagne et au Portugal va diminuer, de 5 actuellement à 3 à partir de 2022. Bienvenue dans le nouveau système de rotation créé par la Dorna.

La maire de Jerez de la Frontera, Mamen Sánchez, a révélé ce vendredi que le circuit de Jerez accueillera au moins 3 Grands Prix moto d’Espagne de 2022 à 2026. Seulement 3 et pas 5 ? Oui, en raison des rotations mises en place à partir de la saison prochaine. GP-Inside vous l’avait expliqué il y a un an. Voici une petite piqûre de rappel, alors que les choses se font plus concrètes.

Le calendrier du championnat du monde MotoGP prévoit d’atteindre un rythme de 22 courses par saison. La Dorna veut ouvrir les horizons des marchés et rouler « dans des pays très stratégiques pour les constructeurs et les teams ». D’où le retour du Grand Prix d’Indonésie dès l’an prochain, puis celui de Hongrie en 2023, et ainsi de suite.

Mais pour pouvoir visiter plus de pays, il va falloir réduire le nombre de courses organisées en Espagne. Elles sont aujourd’hui au nombre de 4 – Jerez, Barcelone, Aragon, Valence –, plus Portimao au Portugal pour la péninsule ibérique dans son ensemble. Ces 5 destinations feront partie d’un nouveau système de rotation, en vigueur pour les saisons 2022 à 2026. 

Les circuits seront tous au programme du MotoGP, mais pas tous les ans. L’Espagne et le Portugal accueilleront un total de 3 GP sur 3 circuits différents en 2022, tandis que les 2 autres pistes resteront ‘au repos’. En 2023, ces 2 circuits accueilleront une course, et ce sera à 2 autres de se mettre ‘au repos’. Le but est que sur 5 ans, chaque circuit reçoive la visite du MotoGP au moins 3 fois.

Concrètement, cela pourrait par exemple donner :
2022 : Jerez (1), Barcelone (1), Valence (1).
2023 : Jerez (2), Aragon (1), Portimão (1).
2024 : Barcelone (2), Aragon (2), Valence (2).
2025 : Jerez (3), Aragon (3), Portimão (1).
2026 : Barcelone (3), Portimão (3), Valence (3).

Ce sera minimum 3, mais 4 ou 5 en cas de nécessité. « Si une ne négociation en cours n’aboutit pas, alors nous ferons une course de plus en Espagne », a précisé le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta. En clair : si un autre pays du calendrier a un problème (défaut d’homologation, restrictions sanitaires…), alors un circuit de la péninsule ibérique censé être’ au repos’ sera utilisé comme solution. Une sorte de réserve de Grands Prix au cas où.

D’après nos informations, les circuits de Portimao, Valence et Jerez ont déjà tous trois accepté le principe de ces rotations.

Lecteurs, vous aimez le travail sérieux et passionné de GP-Inside ? Nous avons aujourd’hui besoin de vous : aidez-nous à continuer en devenant membres Premium. Au programme : site 100 % sans pub, développement du média, contenu exclusif & amélioré, concours à chaque GP. Merci du soutien !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Calendrier : Les rotations Espagne/Portugal bientôt en MotoGP […]