Capirossi : « Zarco va bénéficier d’une super moto avec Ducati »



Si Loris Capirossi regrette les difficutés rencontrées par Johann Zarco en 2019, il estime que sa nouvelle aventure chez Ducati s’annonce sous de meilleurs auspices. « Il aura du bon matériel à sa disposition. »

Loris Capirossi a passé l’essentiel de sa vie dans l’environnement des Grands Prix, et il continue. Arrivé en championnat du monde en 1990, à l’âge de 16 ans, l’Italien a roulé chaque année jusqu’en 2011. Il a connu de nombreuses catégories (125cc, 250cc, 500cc, MotoGP) et constructeurs (Yamaha, Honda, Ducati, Suzuki…).

Après 22 saisons et 328 départs, il a raccroché les gants mais a rapidement trouvé un emploi à la Dorna. Représentant des pilotes à la Direction de Course, membre de la Commission Sécurité… mais aussi, évidemment, observateur aguerri de ce qu’il se passe en piste.

Loris Capirossi a notamment suivi la situation de Johann Zarco, dont les derniers mois de carrière ont été pour le moins tumultueux. Après avoir obtenu des podiums avec Tech3 Yamaha, il a plongé en allant dans l’écurie Red Bull KTM Factory Racing. Chutes, manque d’adaptation à la KTM RC16… et finalement, un contrat arrêté plus tôt que prévu.

Il regrette d’avoir vu le Français, qu’il qualifie de « pilote talentueux », autant en difficulté. Rejoindre les Oranges fut une décision audacieuse de la part de Johann Zarco. Mais Loris Capirossi ne manque pas de rappeler qu’avant cela, il avait eu sur la table une proposition du Repsol Honda Team.

« Ce choix calamiteux, il est avant tout à mettre sur le dos de son ex-manager [Laurent Fellon NDLR], souligne-t-il dans un entretien à Paddock-GP. S’il ne l’avait pas poussé à rejoindre KTM, Johann aurait très probablement choisi Honda. J’ignore tout du fin fond de l’histoire, mais ce sont les bruits qui circulent dans le paddock. C’est dommage parce que Zarco est un pilote très talentueux. »

Sans guidon à la fin de l’été, Johann Zarco a finalement pu finir la saison via le remplacement de Takaaki Nakagami, opéré, dans l’équipe LCR Honda. Il a fait preuve de vitesse (qualifié 9e à Sepang, dans le top-10 en course avant de tomber) mais n’a pu concrétiser au drapeau à damiers. « Je dois reconnaître que Zarco s’est plutôt bien débrouillé avec la Honda, admet Loris Capirossi. Il a, hélas, eu un peu de malchance. Ses chutes à Sepang et à Valence l’ont empêché de signer des résultats probants. »

Johann Zarco a finalement trouvé une porte de sortie en signant dans l’équipe Reale Avintia Racing. Le tricolore a d’abord été réticent, mais Ducati a poussé pour le recruter, et Loris Capirossi estime que le jeu en vaut la chandelle. « Zarco va bénéficier d’une moto superbe avec la Desmosedici. Avintia sera soutenue techniquement par Ducati l’an prochain, donc Johann aura du bon matériel à sa disposition. »

Zarco pense à la Ducati officielle

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Source

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Capirossi : « Zarco va bénéficier d’une super moto avec Ducati » […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store