Cas Ducati : « Les temps changent… »



Chez Ducati, Dall’Igna se dit « convaincu » que l’appel de Honda, Suzuki, KTM et Aprilia quant à l’élément aérodynamique de la GP19 sera rejeté. Et est surpris de la manoeuvre de ses adversaires.

Rappel des faits : après le GP du Qatar, des plaintes provenant des équipes Repsol Honda, Suzuki Ecstar, Red Bull KTM et Aprilia Gresini ont été déposées auprès du Collèges des commissaires FIM MotoGP. La raison : un élément aérodynamique apposé sur le bras oscillant des Ducati Desmosedici GP19 pilotées par Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci et Jack Miller.

Le Collège avait rejeté leurs réclamations, mais les équipes ont déposé un recours et le cas a été référé à la Cour d’appel du MotoGP. La décision de la Cour d’appel sera annoncée avant le Grand Prix d’Argentine, prévu le week-end du 31 mars. Le résultat du Grand Prix du Qatar est sujet à la décision finale. Plus de détails ici.

Chez Ducati, on ne doute pas de la décision : « Nous sommes convaincus que notre travail est parfaitement conforme au règlement technique. Nous n’avons donc aucun doute sur le fait que cet appel sera rejeté, affirme Luigi Dall’Igna sur MotoGP.com. Je ne vois rien d’anormal, ça fait partie de l’évolution de la moto. C’est ce qui fait la beauté de notre sport depuis des années, conjugué au talent et au pilotage. »

Et s’il y a pénalité, Ducati serait-il prêt à porter recours devant la Cour d’arbitrage du sport ? Dall’Igna ne s’est pas étendu sur le sujet, car cela quitterait le périmètre de la FIM, et il est de toute manière « convaincu que nous sommes dans notre droit ». Mais il n’a pas totalement fermé la porte non plus : « Si la Cour d’appel leur donne raison, nous y réfléchirons, mais au moment voulu. »

Un Luigi Dall’Igna surpris par la manoeuvre des constructeurs adversares (excepté Yamaha, qui n’a pas dépose plainte) : « Jusqu’à présent, tous les différends rencontrés – et il y en a eu – étaient résolus au sein du MSMA avec le Directeur technique. C’est la première fois que certains teams décident de formuler une réclamation contre une autre équipe sur la base d’un doute technique. Les temps changent et dans ce cas précis, pas forcément en bien. Le Directeur technique est normalement le seul à pouvoir décider si une chose montée sur la moto est conforme ou non. À ce rythme-là ça risque de devenir un vrai far-west, imaginez s’il y a un recours à chaque course ! »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dude
2 années il y a

Exagéré peut-être mais faut dire aussi que Ducati étant coutumier du fait, les autres équipes en ont peut-être un peu marre aussi…

Paulo
2 années il y a
Reply to  Dude

Coutumié de quoi? Des ailerons qu’on leur à interdit pour des prétextes de sécurité, pour au final, une fois que tout le monde à eu le temps de copier, en mettre de plus gros.

adriano-delmondo
2 années il y a
Reply to  Paulo

coutumier de trouver les points flous du règlement et de jouer avec.
et pourquoi interdire ce système a aprilia dans ce cas ?

Dude
2 années il y a
Reply to  Paulo

Ducati la joue « à l’italienne », en cherchant des failles ou des imprécisions dans le règlement pour avoir un avantage, et ils le font constamment. On peut les comprendre, et ce d’autant plus que leur budget est moindre par rapport aux géants du secteur donc il leur faut être imaginatifs, mais ça va à l’encontre de l’esprit des règlements. Or les Japonais sont eux très attachés à ce genre d’esprit.

Pierre Dupuis
2 années il y a

C’est bizarre. J’en ai rajouter sur ma Honda, et je ne vais pas plus vite. Vraiement très bizarre. Peut être que ça marche que sur les ducati ? LOL

Nyto N
2 années il y a

Le motogp c’est des protos, si on limite le développement il n’y a plus d’intérêt.
Je suis aussi d’accord pour dire que si on se retrouve avec une moto archi dominante qui fini toujours avec 20s d’avance sur les autres ça va nuire au spectacle. Mais ça fait parti du jeu, et sur une moto contrairement à une F1 tout est visible et donc assez facile à copier.
Se cacher derrière un règlement c’est moyen.
Les ingénieurs de chez yam ont pas compris en quoi ça pouvait avantager du coup ils ont décidé de rien dire ?

adriano-delmondo
2 années il y a
Reply to  Nyto N

et si on ne le limite pas, seul les plus friqué seront devant.
justement, tout le monde ne peut pas se permettre de copier , aprilia s’est vu refuser ce système.
facile a copier ? le développement , les essais en soufflerie, etc ça prend pas 20 minutes, et ça coûte pas 15€.
chez yam ils l’utilisent aussi, mais sous la pluie, c’est qui est son but d’ailleurs, donc pourquoi ducat’ l’utilise sur le sec si ça n’apporte rien ?

Romain
2 années il y a

Et qui nous sort le meilleur temps en course ?
Un petit français ! Et excusez moi mais il a pas dailerons ou de machins en tout genre!

Jj
2 années il y a
Reply to  Romain

Pas d’ailerons sur la Yamaha de Quartararo ???? Va falloir ouvrir les yeux la prochaine fois alors.
Et le meilleur temps en course ne veut rien dire. Tout le monde a géré ses pneus.

[…] Les temps changent… » : retrouvez ici les propos de Gigi Dall’Igna (Ducati) sur le […]