Cas Iannone, Aprilia : « La peine n’a aucun sens »



Chez Aprilia, on se dit « déconcerté » par la suspension d’Andrea Iannone alors qu’il a été reconnu que la contamination avait été faite de manière involontaire. 

La Cour disciplinaire internationale de la Fédération internationale de motocyclisme (CDI) a condamné Andrea Iannone à 18 mois de suspension, pour un contrôle positif à une substance interdite en novembre 2019 (détails ici). Une décision qui laisse son constructeur, Aprilia Racing, en plein désarroi.

Ces dernières semaines, Aprilia avait fait bloc derrière son pilote, revendiquant les explications suivantes : Andrea Iannone a consommé cette substance de manière involontaire (contamination alimentaire). Plusieurs éléments venaient appuyer la défense du pilote italien – la faible dose de la substance dans le test, le peu d’utilité du produit pour un pilote MotoGP, le test capillaire négatif qui a été fourni.

Or, la bonne foi d’Andrea Iannone dans ses explications a été reconnue par la Cour disciplinaire internationale. D’où ces sentiments mitigés chez Aprilia, exprimés par la voix du patron, Massimo Rivola : « La sentence nous laisse déconcertés par la peine infligée à Andrea, mais aussi très satisfaits [de la reconnaissance] des motivations. »

« Les juges ont reconnu la bonne foi et la non-volonté totale d’Andrea dans la consommation, confirmant la thèse de la contamination alimentaire. Pour cette raison, la peine imposée n’a aucun sens, à la lumière des motivations écrites par les juges eux-mêmes. Andrea aurait dû être acquitté, comme cela est toujours arrivé aux autres athlètes contaminés [de cette manière]. »

Le fait que les explications d’Andrea Iannone aient été prises en compte et validées donne cependant « beaucoup d’espoir » au camp Aprilia, car le pilote italien devrait faire appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). « Nous voulons qu’Andrea remonte sur l’Aprilia RS-GP, nous serons à ses côtés jusqu’à la fin de cette affaire et nous le soutiendrons dans son appel. »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Andrea Iannone suspendu 18 mois

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] reconnaissance qui laisse le camp Aprilia « déconcerté », son PDG, Massimo Rivola, ayant dénoncé une peine qui « n’a aucun sens ». Mais elle permet aussi d’entretenir l’espoir d’une […]

[…] dossier qui a suscité de nombreuses réactions. Chez Aprilia, on fait bloc derrière Andrea Iannone et dénonce « une peine qui n’a pas de sens ». Max Biaggi y voit […]

[…] qui a laissé le camp Aprilia « déconcerté ». Le PDG de la marque, Massimo Rivola, a dénoncé une peine qui « n’a aucun sens ». « Si ce n’était pas volontaire, pourquoi le condamner ? […]

[…] Andrea Iannone, tout est conditionné par sa suspension pour dopage. Il va faire appel et est soutenu par son équipe. Mais si la suspension jusqu’à juin 2021 est confirmée, Aprilia devra lui […]