Catalogne : Ce que Zarco a vu en suivant Quartararo



Johann Zarco a eu l’occasion de faire quelques kilomètres derrière Fabio Quartararo au circuit de Barcelone-Catalogne, ce vendredi. L’occasion d’observer « de bonnes choses pour développer la moto ».

Johann Zarco a terminé la première journée du Grand Prix de Catalogne au sommet du classement. « Content d’être en tête », le pilote Ducati admettait toutefois avoir réussi sa performance grâce à la roue de Fabio Quartararo, qu’il a suivi dans son dernier run. Les sensations avec sa moto sont bonnes, mais les traces de son compatriote lui on fait gagner les 5-6 dixièmes dont il avait besoin.

« Depuis Le Mans j’ai un bon feeling. Nous avons débuté avec une bonne base puis avons essayé certaines choses pour progresser. Pour le moment je n’ai pas encore trouvé ça, mais je peux au moins être rapide avec la base de la moto, a-t-il expliqué ce vendredi soir. Les deux tours où j’ai suivi Fabio ont vraiment été d’une grande aide pour être premier et faire ce 1’39.2. Seul, j’aurais été dans le top-10, parce qu’un 1’39.6/1’39.8 était possible, mais suivre Fabio dans ses tours rapides à la fin a été intéressant. »

Interrogé par GP-Inside, il affirme ne pas avoir cherché à le suivre, mais a profité d’un « bon timing » – il s’est retrouvé derrière au bon moment. « J’ai aussi eu la chance d’y être quand il a poussé pendant plusieurs tours. »

Outre le bénéfice de l’aspiration de la Yamaha, Johann Zarco a pu observer des éléments techniques qu’il va porter à la connaissance de Ducati. « C’était presque comme au Mugello, commente-t-il en référence à la course du Grand Prix d’Italie. J’ai vu de bonnes choses pour donner des commentaires (à Ducati) pour développer la moto. »

Il souligne notamment une meilleure aptitude de la Yamaha à rester en ligne à la sortie des virages, alors que lui a tendance à s’écarter quelque peu. « Sa moto semble moins nerveuse en sortie de virage. Est-ce que c’est du grip ou du turning… Mais quand il accélère, il y a une phase où moi, au lieu d’aller vers l’avant, je glisse et vais vers l’extérieur. C’est là où le suivre m’a permis de m’accrocher sans trop aller vers l’extérieur. »

Johann Zarco peut prétendre aux premières places de la grille samedi, lui qui est toujours parti depuis l’une des deux premières lignes cette saison. Les conditions de piste du week-end peuvent jouer en sa faveur, car le grip n’est pas génial et on le sait à l’aise dans ces moments plus délicats.

« Si samedi il fait frais mais que la piste reste sèche, ça va rouler plus vite car le matin ça accroche mieux, et les conditions de piste seront moins chaudes. On voit que cette chaleur détruit les pneus à une vitesse incroyable. Le problème est que si Michelin fait des pneus plus durs pour encaisser la chaleur, ça n’accroche plus. Je crois que ça peut jouer (dans les résultats du week-end), mais comme ma base est excellente, dès le début de journée ça peut tourner à mon avantage. »

La question des pneumatiques reste en suspens et doit encore être étudiée. Le Français estime que les pneus durs peuvent faire l’affaire, mais pas que. « Le soft peut être une option pour la course, je pense que c’est pour ça que des pilotes en ont gardé, ainsi que pour la FP3. Mais d’autres ont roule avec le pneu dur, et Oliveira a même fait son tour rapide avec un pneu dur. C’est signe que nous devons analyser », observe-t-il.

« Court en énergie » dans les derniers tours du Grand Prix d’Italie, il s’attend à plus de facilités sur ce plan-là à Barcelone. « C’est un circuit plus facile parce qu’on n’a pas besoin de pousser comme au Mugello pour faire fonctionner la moto. On peut économiser de l’énergie et je pense pense avoir plus de rythme en course. » La suite reste à écrire. Samedi à partir de 9h55 pour la troisième séance d’essais libres.

La Catalogne, terre de victoires françaises

Vous aimez le travail de GP-Inside ? Aidez-nous à survivre et continuer en devenant Premium. Soutenez un média sérieux et passionné, lisez nos articles, interviews, analyses, gagnez nos cadeaux et profitez d’un site sans pub ✪ Pour fêter le 1-2 de Quartararo-Zarco, l’offre spéciale à 19,99€/an (seulement 1,6€/mois) est prolongée pour juin. Profitez-en vite !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Catalogne : Ce que Zarco a vu en suivant Quartararo […]

[…] vendredi, Johann Zarco a dû s’aider d’un pilote devant lui pour compenser les quelques […]