Catalogne : Les Marquez sonnent l’alarme devant « une situation critique »



Alex Marquez s’est lâché à Montmelo (Barcelone) ce vendredi soir, alors qu’il ne sort pas des profondeurs du classement. Ses commentaires rejoignent ceux de Pol Espargaro début mai, et Marc Marquez les adoube implicitement en reconnaissant que Honda traverse « une situation critique ». « Nous souffrons tous, cela veut dire quelque chose. »

Pol Espargaro 10e, Takaaki Nakagami 11e, Marc Marquez 15e, Alex Marquez 18e : les journées se suivent et se ressemblent pour Honda au fil des Grands Prix. La première de celui de Catalogne, ce vendredi, ne s’est pas bien passée. Aucun des quatre pilotes de la marque japonaise ne se sent particulièrement à l’aise avec la moto.

Comme beaucoup aujourd’hui, ils se sont plaints du manque de grip sur le circuit de Barcelone-Catalogne. Mais eux semblent plus en difficulté que les autres. Piégé dans les profondeurs du classement, Alex Marquez ne comprend pas comment le fait de mettre des pneus tendres « ne change pratiquement rien » à son rendement. Pas facile pour résoudre ses problèmes de confiance avec la RC213V, lui qui enchaîne les chutes depuis le début de la saison.

Avec seulement 20 points marqués jusqu’à présent, il compte sur son Grand Prix à domicile pour relever la barre. Mais ses commentaires ne le laissent pas présager. « Je ne sais pas si nous aurons une solution, a-t-il lâché ce vendredi soir. Nous travaillerons pour essayer, mais ce ne sera pas facile. En FP2 nous avons essayé des choses et elles n’ont pas fonctionné. C’est un circuit que j’aime et où je suis normalement rapide. C’est difficile d’être dans cette situation, ne pas comprendre les choses à 100 %. Je ne sais pas si c’est que j’ai oublié comment piloter ou quel est le problème. »

Mais le double-champion du monde Moto2 va plus loin, et remet en question la manière de travailler de Honda. Un peu de la même manière que ce qu’avait fait Pol Espargaro au soir du Grand Prix d’Espagne, quand il s’était plaint de ne faire que tester, tester et tester, sans comprendre ce qu’il faisait ni la direction prise. « Nous n’avons aucune base sur laquelle commencer à travailler parce que nous passons notre temps à changer des choses pour essayer de trouver une solution, mais le caractère de la moto ne change jamais », s’agace à son tour Alex Marquez.

Ces commentaires, jusqu’alors rares du côté du clan Honda, se multiplient ces derniers temps. Ils en disent long sur la crise que traverse le constructeur japonais, qui ne peut plus compter sur Marc Marquez pour sauver les meubles. Toujours convalescent, l’octuple champion du monde n’est pas en mesure de rouler à 100 % de ses moyens, ni d’être suffisamment en forme physique pour être utile au développement de la moto, parce que sa façon de rouler change constamment selon la douleur ressentie.

« C’est clair que nous sommes dans une situation critique, a-t-il complété après la deuxième séance d’essais libres, et que je ne suis pas dans la meilleure situation personnelle et professionnelle pour les aider. En pleine forme je pourrais me battre pour des podiums et des victoires, mais ce serait plus difficile qu’en 2019. Tous les pilotes Honda souffrent, et cela veut dire quelque chose. Nous travaillons et sommes une équipe, pour le meilleur comme pour le pire. Il faut maintenir sortir le meilleur de chaque pilote et le meilleur de Honda. Honda est Honda, j’ai confiance en eux. Nous arriverons à nous sortir de cette situation, ce ne sera pas un problème d’envie et de détermination. »

Si la dynamique reste la même, les tristes records du HRC risquent d’être encore un peu plus rallongés ce dimanche : une 11e course sans podium, et une 21e sans victoire.

Vous aimez le travail de GP-Inside ? Aidez-nous à survivre et continuer en devenant Premium. Soutenez un média sérieux et passionné, lisez nos articles, interviews, analyses, gagnez nos cadeaux et profitez d’un site sans pub ✪ Pour fêter le 1-2 de Quartararo-Zarco, l’offre spéciale à 19,99€/an (seulement 1,6€/mois) est prolongée pour juin. Profitez-en vite !

La « Marquez-dépendance » de Honda en chiffres

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bob Zeltron
18 jours il y a

 » le double-champion du monde Moto2″?…
À ma connaissance, en moto 2, il n’y en a eu qu’un seul qui a fait le doublé d’une année sur l’autre, et il ne fait pas partie du sérail Honda. 🤔

Marc87
18 jours il y a
Reply to  Bob Zeltron

Il est double champion du monde tout court : moto3 et moto2 !

[…] Catalogne : Les Marquez sonnent l’alarme devant « une situation critique » […]

[…] Catalogne : Les Marquez sonnent l’alarme devant « une situation critique » […]