Catalogne, Quartararo (4e) : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec la combinaison » La pénalité ? « Pas d’accord »



La combinaison qui s’ouvre, la pénalité, les problèmes avec le pneu arrière : voici tout ce que Fabio Quartararo a pu nous dire de son Grand Prix de Catalogne, terminé à une quatrième place au goût amer.

Par où débuter le débriefing du rocambolesque Grand Prix de Catalogne qu’a vécu Fabio Quartararo ? Certainement par l’élément qui lui a coûté la lutte pour la victoire : sa combinaison qui s’ouvre à quelques tours de l’arrivée, alors qu’il était deuxième dans la roue de Miguel Oliveira. Deux heures après les événements, le tricolore n’était toujours pas en mesure d’expliquer avec précision ce qui lui est arrivé. Pas plus que son fournisseur Alpinestars pour le moment.

« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je sais juste que j’ai eu la combinaison complètement ouverte au premier virage à 5 ou 6 tours de l’arrivée. J’ai essayé de la remettre dans une position normale, je ne pouvais pas le faire donc c’était difficile de rouler. Malheureusement c’est arrivé. Ce n’était pas notre jour mais je peux être content de cette quatrième place. (…) Alpinestars est en train de regarde ce qu’il s’est passé. Je ne sais pas pourquoi c’est arrivé », a-t-il répété.

Cuir au vent, le pilote Yamaha a alors dû faire face à une situation délicate en termes de pilotage. Johann Zarco l’a doublé, puis Jack Miller lui a disputé la troisième place. « Je pensais juste à essaye  de rouler normalement, parce que ce n’est pas facile de rouler avec la combinaison ouverte. En fin de ligne droite on est poussé en arrière. Je ne pensais pas à grand chose d’autre qu’essayer de sauver le podium. »

Arrivé troisième, le Français n’a pourtant pas reçu de trophée à l’arrivée, la faute à une pénalité de 3 secondes. Quand Johann Zarco l’a doublé au premier virage du 22e tour, Fabio Quartararo a manqué de chuter et tiré tout-droit dans la chicane. Il n’a rien gagné, et même perdu du temps – 7 dixièmes d’après lui, 3 dixièmes dans le premier secteur par rapport au tour précédent, sur le relevé des chronos. Seulement, la Direction de course estime qu’il aurait dû ralentir et perdre au moins une seconde pour éviter la pénalité. « Ce sont les règles mais ça commence à être un peu trop. »

« J’ai perdu 7 dixièmes alors que j’aurais dû perdre une seconde. C’est pour ça, détaille-t-il. On ne m’a jamais dit de rendre une position, il faut ralentir et ne pas perdre seulement 7 dixièmes. Malheureusement, on n’a pas encore des calculettes dans le cerveau pour savoir si on perd une seconde ou pas. (…) Jack m’a passé deux fois, j’ai réussi à récupérer la place et être agressif. Je pense qu’on a mérité cette troisième place transformée en quatrième place. Apparemment on doit avoir une calculette pour savoir qu’il faut perdre plus d’une seconde quand on coupe une chicane. »

Concernant la possibilité d’un drapeau noir pour des raisons de sécurité (danger de chuter avec un cuir ouvert), il répond : « J’ai déjà eu une pénalité de trois secondes avec laquelle je ne suis pas d’accord, qui me fait passer de troisième à quatrième. Je pense que cette pénalité est suffisante. Au final je vais bien, tout le monde a fini la course en sécurité donc c’est bon. Je pense que ce n’est pas la peine d’en parler parce que la course est terminée. »

« Ça arrive d’être le favori et de ne pas pouvoir gagner »

Au-delà de ces incidents, Fabio Quartararo est satisfait du scénario de sa course : il a été bousculé dans les premiers tours, puis s’est défait de tous ses adversaires pour revenir sur Miguel Oliveira. Il souligne en revanche des problèmes de grip à l’arrière, communs à tous les pilotes Yamaha.

« Je suis satisfait car je me suis fait un peu chahuter, j’ai eu une Suzuki, une Aprilia, une Ducati, une KTM devant, j’ai réussi à remonter et les doubler. C’est quelque chose que je n’aurais pas spécialement réussi à faire l’an dernier. Puis Miguel m’a repassé. Pour la victoire, c’est sûr que j’aurais tenté quelque chose. Mais je pense que c’était très difficile car Miguel a très bien roulé. On doit analyser pourquoi toutes les Yamaha n’ont pas réussi à avoir de rythme, c’est difficile à comprendre.»

« J’économisais mes pneus (derrière Miguel) mais honnêtement, même sur les virages à gauche il était très fort. Je n’avais pas le même feeling que durant le week-end avec le pneu dur, et je pense que tous les pilotes Yamaha ont eu ce problème. Parce que pour moi, Franco (Morbidelli) était l’un des prétendants à la victoire et il finit loin avec un problème au pneu arrière. Il semble que ce soit aussi le cas pour Maverick (Viñales). C’est étrange mais au regard de ce qui est arrivé aujourd’hui, quatrième c’est ok. »

À sa connaissance, Yamaha n’a pas porté réclamation concernant la pénalité. Lui a décidé de ne pas s’en occuper. « J’ai fait une assez grande erreur à Misano l’an dernier, où je me suis beaucoup trop énervé, rappelle-t-il au sujet du podium dont on l’avait privé pour être passé sur la partie verte du circuit. J’ai préféré aller me changer tranquillement, descendre au box, faire mon débrief et j’ai laissé le team faire. Je suis assez content de comment j’ai géré mes émotions. J’ai eu ma combinaison ouverte, je finis troisième puis je me vois quatrième en regardant la tour… J’ai dit ‘On va rester calme, tranquille’. Ce n’est pas le résultat que j’attendais mais je suis content de ma réaction. »

Revanche attendue dans deux semaines au Sachsenring, pour le Grand Prix d’Allemagne

GP-Inside vous est utile ? Aidez-nous à survivre et continuer en devenant Premium. Soutenez le travail d’un média sérieux et passionné, lisez nos articles, interviews & analyses, participez à nos concours et profitez d’un site 100 % sans publicité. ✪ Pour fêter le 1-2 de Quartararo- Zarco au championnat, l’offre à 19,99€/an (seulement 1,6€/mois) est prolongée en juin !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Catalogne, Quartararo (4e) : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec la combinaison… […]

Muriel Breant
3 mois il y a

C2’est trop dégueulasse, ont voit les faux cul . Bravo Fabio reste concentré.

1 mois il y a

gay site

Catalogne, Quartararo (4e) : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec la combinaison » La pénalité ? « Pas d’accord » – GP Inside

1 mois il y a
1 mois il y a

chicago dating gay https://gaychatus.com/

1 mois il y a

gay professional dating site https://gaychatrooms.org/

20 jours il y a

gay thug dating sites https://freegaychatnew.com/

13 jours il y a

portland oregon gay dating https://dating-gaym.com/

13 jours il y a

free female gay dating site https://gayedating.com/

13 jours il y a

celebrity « gay dating site » https://gaydatinglosangeles.com/

11 jours il y a

best dating site for gay guys https://gayonlinedating.net/

11 jours il y a

helpfulonly gay dating https://datinggayservices.com/