Catalogne, Zarco (J2) : « Fabio a moins de problèmes… Attention à Suzuki ! »



Qualifié en première ligne, Johann Zarco n’a pas encore le feeling qu’il souhaiterait avoir sur sa Ducati. Mais la bonne base dont il dispose lui permet quand même de rouler devant et pouvoir « penser au podium ». Troisième des qualifications du Grand Prix de Catalogne, il sera ce dimanche en lice pour son quatrième trophée de la saison.

Fabio Quartararo contre les pilotes Ducati : le match dure depuis le début de la saison et s’est encore répété à Montmelo, ce samedi après-midi. Auteur de la pole position, le Français aura à ses côtés sur la grille les machines rouges de Jack Miller (2e) et Johann Zarco (3e). Lequel signe une septième qualification consécutive sur l’une des deux premières lignes.

Comme vendredi, Johann Zarco a dû s’aider d’un pilote devant lui pour compenser les quelques difficultés qu’il rencontre et signer son meilleur temps – Fabio Quartararo en FP2, Brad Binder en Q2. Quelque chose d’habituel dans le peloton, mais qu’il n’aime pas faire.

« J’arrive à être à un bon niveau mais j’ai encore besoin de quelqu’un pour les 5 derniers dixièmes, a-t-il expliqué en conférence de presse. Je préférerais que ce ne soit pas le cas, et avoir un feeling encore meilleur. Je ne suis pas inquiet, mais l’objectif est de pouvoir le faire seul, ou n’utiliser quelqu’un que dans les moments critiques. Pour le moment je ne peux pas. Avec Brad aujourd’hui c’était encore un ‘désolé et merci’, comme avec Fabio vendredi. L’objectif est de pouvoir aller plus vite quand c’est nécessaire, et seul. »

Si le pilote Pramac a eu besoin de Brad Binder, c’est parce qu’il n’a pas trouvé les solutions recherchées sur le circuit de Barcelone-Catalogne. « Je n’ai pas pu passer le cap espéré entre vendredi et samedi. Je n’ai pas pu suivre Fabio avec les pneus usés en fin de FP4. Je pourrais dire que c’est simplement le grip à l’arrière, mais ce n’est pas si simple. Il y a toujours une combinaison de beaucoup de choses », admet-il.

Il arrive pourtant à se qualifier 3e, signe que même sans exprimer l’étendue du potentiel dont il se pense capable, les choses ne vont pas si mal. « Je pense que nos réglages de base sont meilleurs (qu’avant), parce que je peux être compétitif dès le vendredi, et même sans franchir ce cap le samedi je suis quand même compétitif en première ligne. Je n’ai pas passé ce cap, mais j’ai au moins chaque fois de plus en plus de chances de penser au podium. »

« C’est assez bien pour un samedi, et aussi bien pour avoir une chance de faire un bon départ dimanche, voir comment Fabio et Jack vont rouler, si nous pouvons nous battre ou pas et essayer de faire une course constante, pour toujours avoir un bon feeling, et contrôler jusqu’à la fin. »

Vainqueur du dernier Grand Prix de Catalogne, meilleur temps de la quatrième séance d’essais libres puis de la qualification, Fabio Quartararo est le favori du week-end. Il semble avoir quelque chose en plus que les autres. Ou plutôt « moins de problèmes », redéfinit Johann Zarco.

Il reste toutefois prudent dans ses prédictions, car les conditions météo et l’usure des pneumatiques ici sont deux facteurs encore incertains, et qui se révéleront déterminants dimanche. « On ne peut pas dire qu’il a quelque chose en plus, mais vu le rythme de sa FP4 on dirait qu’il a moins de mal. Pour le moment je le vois plus fort qu’au Mugello. Reste un point d’interrogation pour dimanche : comment les pneus vont s’user et va-t-on avoir à nouveau une course un peu mixte ? Parce qu’il ne faut pas oublier les Suzuki qui nous surprennent toujours en fin de course », prévient-il.

Au Team Suzuki Ecstar, Joan Mir lui donne raison en s’estimant capable de « se battre devant », comme l’an dernier lorsqu’il avait terminé second. Mais il n’est pas le seul à penser ainsi. Pour les réponses à toutes ces questions, rendez-vous dimanche à 13h, à l’extinction des feux de départ.

Catalogne : Ce que Zarco a vu en suivant Quartararo

GP-Inside vous est utile ? Aidez-nous à survivre et continuer en devenant Premium. Soutenez le travail d’un média sérieux et passionné, lisez nos articles, interviews & analyses, participez à nos concours et profitez d’un site 100 % sans publicité. Merci ! ✪ Pour fêter le 1-2 de Quartararo- Zarco au championnat, l’offre à 19,99€/an (seulement 1,6€/mois) est prolongée en juin !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] après-midi. Fabio Quartararo a quelque chose en plus. Ou « moins de problèmes » que les autres, redéfinit son compatriote Johann Zarco. « Vraiment content » de son feeling avec la Yamaha, le Niçois se […]