Cecchinello : « Nakagami a montré qu’il est l’un des plus forts »



Une pole, des départs en première ligne, des bagarres devant : Takaaki Nakagami a changé de dimension en 2020. Ses progrès, combinés au soutien renforcé de Honda, lui ont permis de s’affirmer comme un candidat au podium. Son team-manager, Lucio Cecchinello, dresse le bilan. 

Cliquez ici pour accéder à notre résumé de la saison 2020 de Takaaki Nakagami.

Communiqué LCR Honda Idemitsu – Synthèse :

Mieux que prévu : « Je m’attendais à une progression de Taka cette année parce qu’il avait déjà montré une très bon potentiel l’an dernier. En particulier si l’on prend en compte qu’en 2019 il pilotait une moto de 2018, et elle n’était pas aussi compétitive que celle de 2019. Nous l’avons clairement vu sur les données et en piste. Il y avait certains points clés à travailler cette année, et je m’attendais à une amélioration, mais pas aussi significative, comme ce fut le cas dans la deuxième partie de la saison, quand il a montré qu’il était l’un des pilotes les plus forts. »

Les pas en avant : « Taka a progressé sur pas mal d’aspects importants. Premièrement, il a compris qu’il y a une nouvelle technique de pilotage qui doit être appliquée si on veut être rapide en MotoGP, en particulier avec la Honda. Basiquement, commencer à incliner la moto plus tôt en entrant dans le virage, ce qui permet au pilote d’utiliser une plus grande surface de contact du pneu et donc d’être plus performant dans la phase de décélération. Un autre cap important franchi a été d’augmenter son angle d’inclinaison maximum, ce qui lui a permis de tourner plus serré et gagner du temps. »

La méthode Nakagami : « Nous avons travaillé avec beaucoup de pilotes au cours des 25 ans de l’histoire du team, et nous avons compris que chacun a sa personnalité et son propre style. Nakagami est l’un des pilotes les plus impliqués, il passe du temps dans le box et travaille en étant très proche des ingénieurs, discute de chaque aspect qui peut être amélioré : sa position de pilotage, l’aérodynamique, le ratio de la boite de vitesses et bien d’autres petits détails. Outre le roulage, il passe beaucoup de temps à travailler dans le box et je crois que c’est très positif, parce qu’avec les infimes écarts des chronos en MotoGP aujourd’hui, c’est seulement en travaillant comme un maniaque qu’on peut faire la différence. »

Ce sur quoi il faut progresser en 2021 : « En regardant les opportunités manquées de la saison 2020, je crois qu’il a besoin de mieux gérer la pression. Il a déjà compris cela et l’a mentionné dans des interviews. Je suis confiant, cela viendra avec du temps et de l’expérience. »

Nakagami meilleur pilote Honda en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store