« C’est crucial » : Espargaro veut revenir en Thaïlande



Blessé au poignet gauche lors des essais libres du Grand Prix d’Aragon, Pol Espargaro n’a pas participé à la course. Mais le pilote KTM va tout faire pour être en piste le 4 octobre pour le début du Grand Prix de Thaïlande, 13 jours après sa chute.

Une chute « stupide » : « Je suis sorti du box avec des pneus durs à la fin de la FP4. J’avais Jorge Lorenzo qui venait derrière, je l’ai laissé passer et simplement pour m’être écarté de la trajectoire et ne pas me concentrer assez en sortant du box, je me suis relâché et la position sur la moto n’était pas correcte quand j’ai fait le changement de direction, et j’ai glissé.

Ça me fait râler, parce que quand tu chutes en étant à la limite, au final tu cherches la limite, la trouves et apprends de tes erreurs. Mais dans ce genre de cas ce sont des chutes stupides, qui arrivent pour ne pas avoir fait attention ou pensé que cela pouvait arriver. Ce fut une chute assez laide, à laquelle tu ne t’attends pas. Quand tu t’attends à un gros coup, tu prépares ton corps et tu contractes avant de toucher le sol, mais là je n’ai pas eu le temps. Quand j’ai voulu réagir, j’étais déjà en train de voler et tout est allé très vite. »

Revenir en Thaïlande : « Ce qui est sûr, c’est que tout va très vite car j’ai été opéré il y a très peu de temps et je me sens plutôt bien. Mais même en étant prudent je veux revenir en Thaïlande, donc je ne peux pas beaucoup me reposer même si les médecins et kinés me disent que je dois le faire. J’essaie de me dépasser au maximum, mais je ne sais pas si ce sera suffisant pour être en Thaïlande. Après ces quelques jours, je crois que l’évolution est bonne et je suis très positif. Avec si peu de temps après l’opération, les médecins ne peuvent pas voir l’évolution sur 11 jours après la blessure.

Ce que nous faisons, au final, c’est mener les blessures à leur limite, et ce sont des choses que les gens ne font normalement pas et qui n’est pas recommandé. Pour cela, il est compliqué de nous donner des pronostics, mais ce qui est sûr, c’est que je me sens très bien et que j’évolue bien. Évidemment, je ne sais pas comment je vais me sentir, mais pour moi il est primordial d’être en ThaÏlande et de ne rater aucune course. J’ai raté celle d’Aragon et c’est important pour moi et l’équipe de rouler le plus tôt possible. »

Classé 11e du championnat, Pol Espargaro lutte pour le top-10 face à Franco Morbidelli (10e avec 3 points d’avance) et Takaaki Nakagami (12e avec 9 points de retard).

Pol Espargaro : « Je n’ai pas de mots… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] la blessure de Pol Espargaro, une question est désormais sur la table : s’il est forfait pou le Grand Prix de Thaïlande, […]

[…] en train de préparer son retour à la compétition – il espère être présent au Grand Prix de Thaïlande (lire ici) –, Pol Espargaro a accordé un long entretien à MotoGP.com. Il y revient notamment sur la […]

[…] Pol Espargaro n’était pas au départ du dernier Grand Prix en date, en Aragon. Six jours après son excellente 7e place obtenue à Misano, l’Espagnol a chuté lors des essais libres 4, et s’est relevé avec une fracture du poignet gauche. Une chute « stupide, qui arrive parce que je n’ai pas fait attention ou pensé que cela pouvait arriver », expliquait-il alors (lire ici). […]

[…] gauche. Mais son forfait en Espagne ne l’a rendu que plus motivé, et il s’était juré de courir à Buriram, deux semaines plus tard. Objectif accompli, et même plutôt […]