« C’est injuste » : Espargaro accuse les commissaires de Brno



Pol Espargaro a été privé de son meilleur temps des essais du Grand Prix de République-Tchèque pour avoir attaqué sous drapeau jaune. Mais il assure que les commissaires l’ont mal déployé. Il ne l’a pas vu et n’a donc pas tenté de repartir faire un autre chrono… avant d’être déclassé.

Pol Espargaro se présentera au 6e rang de la grille de départ de Brno, dimanche. La deuxième ligne est un bon résultat pour le pilote KTM, mais elle est loin de rendre heureux. En effet, son véritable meilleur chrono n’a pas été 1’56.142 mais 1’55.779, ce qui l’aurait positionné 2e. Le temps a été annulé à cause d’un drapeau jaune sorti pour la chute de Cal Crutchlow dans le virage 8, que Pol Espargaro n’aurait pas respecté. Le souci, c’est qu’il assure qu’il ne l’a pas vu.

« Le drapeau jaune était entre deux virages, dans un endroit sans visibilité, et il était impossible à voir, a-t-il expliqué en conférence de presse. J‘ai le sentiment que ce n’était pas mon erreur mais la leur : ils n’ont pas montré le drapeau jaune là où ils auraient dû le faire, à l’endroit où il devait être comme on s’était mis d’accord à la Commission de sécurité. Je paye le mauvais travail des commissaires et de l’organisation et c’est injuste. »

Ne sachant pas que son temps allait être annulé, Pol Espargaro l’a cru validé et a coupé son effort. « J’avais deux tours pour attaquer et je n’ai pas fait le dernier tour parce que dans le premier je m’étais senti bien. J’avais donc un autre essai mais je n’ai pas attaqué. (…) Il y a un drapeau jaune et on doit tous le respecter mais il faut qu’ils fassent du bon travail. Si on veut faire appliquer cette règle, il faut qu’elle soit bien appliquée et ça n’a pas été le cas. Ils ne peuvent pas montrer un drapeau jaune entre 2 virages où je ne peux pas le voir », peste-t-il.

L’Espagnol estime don que son travail n’a pas été récompensé pour un incident dont il n’est pas responsable. Une réclamation va être déposée par KTM mais il ne croit pas qu’elle aboutira. « Je suis agacé parce que c’était ma meilleure qualification avec KTM. Je devrais être 2e mais je suis 6e et ça change pas mal de choses. Être en deuxième ligne est toujours bien, mais quand on risque sa vie pour faire ce genre de tour et qu’on vous l’enlève de cette façon, c’est injuste. Je suis dans ce projet depuis longtemps, on s’est beaucoup battu, je fais un tour comme ça, je me bats énormément pour y arriver et le travail ne paie pas. »

Il souligne aussi les conséquences que cela aurait pu avoir : s’il ne voit pas le drapeau jaune, le pilote ne coupe pas son effort et, en cas de chute, cela peut être catastrophique pour celui qui est dans le bac à graviers. « J’étais très rapide dans ce virage alors que Cal était par terre, j’aurais donc pu tomber à cet endroit parce que j’ai pris beaucoup de risques pour faire ce chrono », alerte-t-il.

Grille de départ MotoGP, cliquez ici

Programme/horaires du GP de République-Tchèque, cliquez là

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] par une qualification où il estime avoir été injustement mal récompensé, Pol Espargaro a montré son répondant en réalisant le meilleur temps du warm-up MotoGP à Brno. […]