Chez Ducati, « pas de problème » à voir Pramac concurrencer le team officiel



Paolo Ciabatti assure ne pas voir d’un mauvais oeil le fait que les hommes du team satellite Pramac soient à la hauteur de ceux de l’équipe d’usine Ducati. « Nous sommes heureux quand une Ducati est en tête, peu importe d’où vient le pilote. »

Toujours sans victoire après trois Grands Prix en 2021, Ducati est cependant le constructeur qui a ramené le plus de coupes à la maison : cinq, contre trois pour Yamaha et un pour Suzuki. De ces cinq trophées, trois ont été gagnés par des pilotes Pramac Racing – deux pour Johann Zarco, une pour Jorge Martin. Le duo franco-espagnol est également allé chercher trois qualifications en première ligne, dont une pole.

Les résultats du team satellite sont à la hauteur de l’équipe officielle Ducati. Au cumul des points, le Ducati Lenovo Team n’en a que d’ailleurs que 3 d’avance sur Pramac Racing. Après avoir mené le championnat, Johann Zarco a cédé son trône en tombant à Portimao, mais reste au contact de Francesco Bagnaia (6 points de retard). Le rookie Jorge Martin est lui devant l’autre pilote d’usine, Jack Miller, malgré un forfait.

Voir des pilotes satellites concurrencer ceux du team officiel, une source de tension ? Pas le moins du monde, affirme sur Speedweek le directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti. Si le Ducati Lenovo Team est le bras gauche du constructeur italien en MotoGP, Pramac Racing en est le bras droit.

« Les succès de Pramac ne nous posent pas le moindre problème. Vous savez à quel point Ducati et Pramac Racing collaborent étroitement. Ducati s’occupe de toute la gestion technique de Pramac, et les motos sont absolument identiques. Nous considérons Pramac comme notre deuxième équipe. La coopération ne pourrait pas être plus étroite. C’est pourquoi nous sommes très heureux des succès de Pramac. »

« Quand une Ducati est en pole position ou mène le championnat du monde, nous sommes heureux. Peu importe de quelle équipe vient le pilote », assure-t-il.

Deuxième au Portugal, Francesco Bagnaia a profité de la chute de Johann Zarco pour reprendre la tunique de meilleur pilote Ducati, mais l’écart avec le Français reste faible. Johann Zarco est même loin devant Jack Miller, qui n’a pour l’instant pas brillé dans le Ducati Lenovo Team. La faute à un syndrome des loges au Qatar (9e/9e), puis une chute en course au Portugal.

Devancé par Jorge Martin, l’Australien l’est également par un autre rookie Ducatiste, Enea Bastianini, 9e du championnat après de belles premières courses (10e, 11e, 9e). Le sixième et dernier pilote de la marque, Luca Marini, vient de décrocher ses 4 premiers points en MotoGP au Portugal.

Ducati après trois Grands Prix :

Classement pilotes (/23)
Franceso Bagnaia : 2e avec 46 pts (-15)
Johann Zarco : 4e avec 40 pts (-21)
Enea Bastianini : 9e avec 18 pts (-43)
Jorge Martin : 10e avec 17 pts (-44)
Jack Miller : 12e avec 14 pts (-47)
Luca Marini : 18e avec 4 pts (-57)

Classement teams (/11)
Ducati Lenovo Team : 3e avec 60 pts (-42)
Pramac Racing : 4e avec 57 pts (-45)
Esponsorama Racing : 8e avec 22 pts (-80)

Classement constructeurs (/6)
Ducati : 2e avec 60 pts (-15)

Zarco-Pramac, le rêve commun fait la force

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments