Chez KTM, Pol en veut plus



Pol Espargaro ne sait pas s’il doit être satisfait ou non de son Grand Prix du Qatar, dont il a terminé 12e.

KTM au Qatar, verre à moitié vide ou à moitié plein ? Comme on le reportait ici, les Oranges ont scoré leurs premiers points à Losail, où ils échouaient toujours. Le retard sur les leaders s’est également réduit (à 12 secondes du vainqueur, contre 33 secondes en 2017). Mais Pol Espargaro n’est pas entré dans le top-10 (12e).

« Sentiments mitigés, mais nous devons être contents car l’écart avec la première place n’est pas si grand. Nous sommes proches… mais nous sommes 12e », résume Pol Espargaro. « C’est bien, mais ce n’est pas assez. »

Le pilote KTM a notamment pointé des problèmes de pneus, mais aussi de sortie de virage. « Quand vous êtes proches des meilleurs, vous commencez à regarder avec attention où vous perdez ce petit écart à chaque tour. Je pense que nous le perdons à l’accélération », regrette-t-il.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de