Ciabatti : Zarco et le nouveau pneu Michelin



Le nouveau pneu arrière Michelin, qui a fait souffrir pas mal de pilotes Ducati en 2020, a moins affecté Johann Zarco. Le Français était le seul Ducatiste à ne pas avoir connu la moto avec les anciens pneus, et cela a constitué un avantage, explique Paolo Ciabatti.

Un podium, une pole, deux qualifications en premières lignes, trois résultats dans le top-5 : Johann Zarco voulait profiter de 2020 pour rebondir après une saison 2019 catastrophique, et le pari a été réussi.

Arrivé sur une Ducati Desmosedici GP19 pas évidente à appréhender, le Français n’a pas mis beaucoup de temps à s’adapter. Il lui manque encore de l’expérience pour mettre la moto exactement où il le souhaiterait, mais la vitesse affichée fut suffisante pour recommencer à rouler à de bonnes positions. Et il n’était pas rare de le voir régulièrement en lice pour la place de meilleur pilote Ducati, aux essais (Brno, Aragon 2, Valence) comme en course (Brno, Aragon 2).

Comme Franco Morbidelli chez Yamaha ou Takaaki Nakagami pour Honda, Johann Zarco a donné du fil à retordre aux pilotes de pointe de son constructeur en disposant d’une moto plus vieille d’un an. Une réussite, oui. Mais une surprise ?

À l’heure d’expliquer cela, Paolo Ciabatti, directeur sportif Ducati Corse, souligne avant toute chose le fait que son double-champion du monde Moto2 avait une GP19 déjà au point, et également « évoluée ». Johann Zarco a bénéficié de certaines nouveautés en cours d’année, ce qui lui avait été promis par les dirigeants de la marque italienne en cas de bons résultats.

« Il faut tenir compte du fait que Zarco a reçu une moto de 2019 avec les dernières pièces de développement que nous avions prévues pour 2020. Il a également obtenu le dispositif de correction d’assiette à Brno. Les différences entre les motos d’une année à l’autre sont toujours minimes, comme on l’a vu avec Morbidelli et Nakagami. Bien sûr, les ingénieurs essaient toujours d’améliorer la moto. Il n’est pas tout à fait exact de dire que Zarco avait une Ducati de 2019, postule-t-il. Mais c’est vrai, c’était une version antérieure à la moto de 2020. Il y a de nouveaux développements chaque année, mais vous ne pouvez jamais être sûr que cela mènera à de meilleurs temps au tour. »

Un autre des secrets de la réussite de Johann Zarco, c’est de n’avoir connu la Ducati qu’avec les nouveaux pneus Michelin. Notamment ce fameux pneu arrière qui a causé tant de soucis aux pilotes, Andrea Dovizioso ne cessant de se plaindre de ne pas pouvoir rouler d’une manière « naturelle ».

Blessé à la cheville après le Grand Prix de Valence 2019, et officiellement recruté par Ducati au mois de décembre, Johann Zarco n’a pas participé aux tests hivernaux de Valence et de Jerez, en novembre. Il n’a jamais roulé avec la GP19 équipée de l’ancien pneu. « Johann est monté pour la première fois sur la Ducati lors des essais hivernaux de Sepang et Losail (en février et mars 2020), où il avait déjà le nouveau pneu arrière Michelin. Il a donc tout de suite découvert la moto avec les nouveaux pneus, et il était le seul de nos coureurs à ne pas être gêné. Il n’avait aucune expérience de la Ducati avec le pneu arrière de 2019. »

Et cette non-expérience a donc été bénéfique au Français, un point qu’il a d’ailleurs souligné tout au long de la saison. « Les autres pilotes Ducati savaient comment piloter la Desmosedici avec les pneus de 2019. C’était particulièrement vrai pour notre ancienne génération, c’est à dire Andrea (Dovizioso) et peut-être Danilo (Petrucci), poursuit Paolo Ciabatti. Ils roulaient sur une Ducati depuis de nombreuses années, mais leur style de pilotage habituel ne fonctionnait pas avec les nouveaux pneus. Johann, en revanche, n’était pas gêné. C’était un avantage pour lui. Il s’est donc habitué plus rapidement au nouveau package. »

Promu en interne chez Ducati, Johann Zarco disputera la saison 2021 avec les couleurs de l’équipe Pramac Racing. Il bénéficiera de plus de soutien de la part de l’usine italienne, et du dernier modèle de la Desmosedici.

Johann Zarco : « J’ai rattrapé le temps perdu »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store