Comment Petrucci est arrivé chez KTM (1/2)



Hervé Poncharal sera le prochain team-manager de Danilo Petrucci, nouveau pilote Red Bull KTM Tech3 en 2021. Il a livré les détails de son arrivé à Crash.net. Nous vous reportons ces éléments en deux épisodes distincts. Voici le premier.

Le transfert de Danilo Petrucci chez KTM n’était pas dans les plans initiaux de la marque autrichienne. Celle-ci souhaitait en effet prolonger en 2021 les contrats des quatre pilotes sous ses ordres en 2020 : Pol Espargaro, Brad Binder, Miguel Oliveira et Iker Lecuona. Mais le premier cité a décidé de quitter le navire, séduit par l’aventure Honda qui lui a été proposée. Son arrivée dans l’équipe Repsol Honda n’a pas encore été officialisée, mais tous les éléments indiquent que ce n’est plus qu’une question de temps.

Arrivé chez KTM en 2017, Pol Espargaro s’était transformé en capitaine d’équipe, à la fois artisan du développement de la moto et pilote le plus rapide en piste. « Ça a été un choc pour KTM de voir Pol partir, décrit Hervé Poncharal, parce que Pol fait partie de la famille. » Les trois autres ont eux décidé de rester dans les rangs de la firme autrichienne.

S’est donc posée la question du remplacement de Pol Espargaro. Dilemme : « Prenons-nous un jeune talentueux de la Moto2, ou essayons-nous d’avoir un pilote expérimenté ? », s’est-on demandé. Le choix s’est porté sur la deuxième solution, notamment parce que les trois autres pilotes sont relativement jeunes et inexpérimentés – Brad Binder et Iker Lecuona effectuent leur première saison en MotoGP en 2020, Miguel Oliveira sa deuxième. « Une fois qu’il a été décidé que nous voulions un pilote expérimenté, il n’y avait plus que quelques noms intéressants. Ça devait être quelqu’un de disponible, avec de l’expérience en MotoGP sur une autre marque. Donc il y avait Cal (Crutchlow), Danilo (Petrucci) et (Andrea Dovizioso). »

Des trois, Danilo Petrucci était celui qui avait le plus besoin d’un guidon, car il savait déjà que sa place chez Ducati était perdue. Il n’a donc pas hésité à faire le voyage Italie – Autriche, et ça a eu son effet. « Danilo a pris la décision de se rendre physiquement visiter l’usine KTM et rencontrer Pit Beirer et Mike Leitner. Je pense que ça a été très apprécié, juge Hervé Poncharal, et à un certain niveau, la différence entre les pilotes se fait au feeling. Parce que comme je le dis souvent, un pilote heureux est un pilote rapide. »

Gentleman en-dehors de la piste, l’Italien, assisté de son manager, a su se montrer convaincant. « Ce qu’ils voulaient vraiment chez KTM, c’est quelqu’un en qui ils décelaient une croyance dans le projet, qui ne venait pas là simplement pour avoir un job. Je pense que Danilo, la manière dont il parle, dont il se présente, dont il se comporte quand il est sur la moto, je pense que c’est ce que Pit Beirer et Mike Leitner voulaient voir. »

Bien qu’écarté par le Ducati Team, Danilo Petrucci n’en reste pas moins un pilote dont les qualités en piste sont reconnues, monté sur 9 podiums. C’est la première fois que la KTM RC16 disputera des Grands Prix avec le vainqueur d’une course MotoGP. Ses 137 départs et sa connaissance d’autres motos sont également des avantages qui ont fait pencher la balance en sa faveur. Ainsi l’explique son futur team-manager :

« Nous savons tous que que Danilo est très amical, qu’il est très impliqué. Mais nous ne devons pas oublier qu’il a gagné le Grand Prix d’Italie après une bagarre intense avec Andrea Dovizioso et Marc Marquez. Il les a battus dans le dernier tour, et pour battre à la fois Marc et Andrea dans le dernier tour, il faut être un pilote spécial avec des compétences, du courage et des yeux perçants. Il a terminé sixième du championnat et il vient d’une moto intéressante, qui est aussi une V4, une machine très compétitive. Donc ce sera intéressant d’écouter ses commentaires. »

Danilo Petrucci chez KTM, c’est fait. Mais comment le pilote italien s’est-il retrouvé dans l’équipe satellite Tech3, alors qu’en tant que futur ex-pilote officiel Ducati, classé sixième du championnat du monde MotoGP 2019, on l’attendait plutôt dans l’écurie Red Bull KTM Factory Racing ? Réponse demain dans la seconde partie.

Chez KTM, « Petrucci pourrait être un capitaine »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] nouveau pilote Red Bull KTM Tech3 en 2021. Il a livré les détails de son arrivée à Crash.net. Le premier épisode racontait comment la décision de recruter l’italien a été prise. Voici le deuxième, où […]