Coronavirus : 25 000 €/pilote pour sauver les équipes Moto2-Moto3



La crise sanitaire liée au coronavirus risque de déboucher sur une crise économique. La Dorna s’active pour tenter d’aider les acteurs du championnat du monde de vitesse moto.

La paralysie de la saison 2020, à cause de l’épidémie de coronavirus, met en danger certaines équipes du championnat. Celles-ci vivent généralement grâce aux sponsors et aux contributions de la Dorna, promoteur du championnat. Or, les reports et annulations de Grands Prix n’affectent pas seulement la compétition, mais aussi les rentrées d’argent : pas d’entrées sur les circuits, pas de droits télévisés, pas (ou peu) de merchandising, des sponsors qui n’ont rien à payer ou décident même d’arrêter les frais, etc.

Face à ce manque d’argent, les équipes s’adaptent. Certaines ont appliqué des baisses de salaires à leurs employés – parfois de l’ordre de 30 %, d’après Marca. D’autres se creusent la tête, essaient de trouver des solutions. Elles demandent par exemple à la Dorna d’effectuer la saison 2021 avec les motos de 2020, afin de faire des économies.

Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, assure ètre au rendez-vous pour essayer de maintenir en vie le navire du championnat, qui comprend quelque 4 500 employés. « Je pense à beaucoup de choses et parle avec beaucoup de gens, assure-t-il au journal espagnol AS. Nous savons que la grande valeur du championnat, ce sont les personnes qui le composent. Nous essayons d’aider les équipes privées pour qu’elles puissent payer leurs factures. »

Ainsi, une première mesure a déjà été décidée : pour pouvoir payer les salaires de leurs effectifs, toutes les équipes Moto2 et Moto3 vont toucher 25 000 euros par pilote. La transaction se fera via l’IRTA (International Road Racing Teams Association, l’association des équipes dirigée par Hervé Poncharal).

La situation des équipes MotoGP est un peu moins risquée, car, informe Marca, les teams privés touchent déjà 2,4 millions d’euros/pilote chaque année. Cela n’empêche pas la Dorna de veiller également. « En MotoGP nous activons certaines lignes pour pouvoir payer les salaires des employés, explique Carmelo Ezpeleta. Là ce n’est pas un chiffre par pilote mais par équipe. Il faut voir quelles sont les dépenses mensuelles et essayer de les aider économiquement, pour au moins les trois prochains mois. » C’est à dire jusqu’à fin juin.

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Des films sur la moto en accès libre

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] décident même d’arrêter les frais, etc. Or, les teams doivent payer leurs factures. Pour cela, 25 000 €/pilote ont été envoyés aux équipes Moto2 et Moto3 via l’IRTA (International Road Racing Teams Association, […]

[…] la Dorna. Elle s’ajoute à celle annoncée pour les catégories Moto2 et Moto3 : une aide de 25 000 euros/pilote à chaque équipe. Et cette somme devrait encore grandir, indique Carmelo […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store