Coronavirus : la « bulle » du paddock MotoGP pour résister au rebond de l’épidémie



Les derniers chiffres de l’épidémie de coronavirus inquiètent l’Europe, mais Carmelo Ezpeleta (Dorna) estime que la saison 2020 de MotoGP pourra aller à son terme si tous les membres du paddock restent prudents.

Avec la fin du confinement et les vacances d’été, la situation sanitaire en Europe s’est compliquée. Les chiffres de l’épidémie de  coronavirus. Le mois de septembre pourrait marquer un nouveau coup dur, avec notamment le retour au travail de millions de personnes et celui de millions d’élèves dans chaque pays.

Faut-il s’inquiéter de possibles annulations des prochains Grands Prix ? La situation sanitaire et son caractère imprévisible invitent à la prudence. Mais le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, est confiant. Jusqu’à présent, le MotoGP s’est déplacé en Espagne, en République-Tchèque et en Autriche, et les protocoles et mesures sanitaires entrés en vigueur pour protéger le paddock portent leurs fruits. « Si notre ‘bulle’ continue de fonctionner comme prévu et que personne dans le paddock n’est infecté, nous pourrons voyager dans tous les pays prévus », rassure-t-il auprès du journal espagnol As.

« Si les 1 400 membres du paddock respectent consciencieusement le protocole, je ne vois aucun danger pour le championnat du monde actuel », ajoute-t-il, en appelant à la responsabilité de chacun. Mais même si tout se passe bien dans les rangs du MotoGP, la situation reste dépendante des décisions des gouvernements de chaque pays.

Cinq des neuf Grands Prix restants doivent se disputer en Espagne : un en Catalogne (27 septembre), deux en Aragon (18 et 25 octobre), deux dans la Communauté valencienne (8 et 15 novembre). Il appartient aux autorités locales (les gouvernements régionaux) de décider de l’interdire d’une épreuve. Ce n’est pour l’instant pas le chemin qui est pris, et c’est bon signe pour le championnat. « Aucun problème ne se profile à l’horizon en Catalogne, se réjouit Carmelo Ezpeleta, alors que les pilotes doivent s’y rendre à la fin du mois. Mais nous avons la métropole de Barcelone à proximité de la piste. C’est pourquoi nous demanderons strictement aux équipes de ne faire que des allers-retours entre l’hôtel et le circuit. »

Championnat MotoGP après le GP de Styrie : 1. Quartararo 70 pts, 2. Dovizioso 67 (-3), 3. Miller 56 pts (-14), 4. Binder 49 pts (-21), 5. Viñales 48 (-22), 6. Nakagami 46 (-24), 7. Rossi 45 (-25), 8. Mir 44 (-26), 9. Oliveira 43 (-27), 10. Espargaro 35 (-35)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de