Coronavirus : le GP de Thaïlande reporté ?



Après l’annulation du Grand Prix moto du Qatar en lien avec l’épidémie de coronavirus, celui de Thaïlande, qui doit se dérouler le 22 mars, serait également menacé.

Après le Qatar, la Thaïlande ? À peine l’annulation du premier Grand Prix MotoGP de la saison, prévu à Losail (Qatar) le 8 mars, a-t-elle été officialisée, que des doutes planent déjà sur la bonne tenue du suivant, fixé au 22 mars à Buriram (Thaïlande).

La raison serait toujours la même : l’épidémie de coronavirus et les mesures restrictives mises en place par les pays. Si des quarantaines sont prévus pour les personnes arrivant en Thaïlande depuis l’Europe, notamment l’Italie, alors de nombreux pilotes et membres du paddock ne pourront pas s’y rendre. Comme pour le Qatar, l’épreuve serait alors annulée.

Annulée… ou reportée. La principale rumeur à ce sujet n’annonce pas la mort du Grand Prix moto de Thaïlande 2020 mais son décalage à une date ultérieure, fin septembre entre les Grands Prix de Saint-Marin (13 septembre) et d’Aragon (4 octobre), ou en octobre entre celui d’Aragon (4 octobre) et du Japon (18 octobre). Dans ce deuxième cas, cela signifierait que les pilotes disputeraient 5 courses consécutives avec Aragon (4 octobre), un possible arrêt en Thaïlande (11 octobre) avant d’aller au Japon (18 octobre) puis en Australie (25 octobre) et en Malaisie (01 novembre).

On assiste là à un inversement de la situation : alors que début février, les inquiétudes pour le Grand Prix de Thaïlande concernaient les risques pris à s’y rendre, c’est maintenant le pays asiatique qui considère les risques pris à accueillir les voyageurs. L’épidémie de coronavirus reste relativement faible en Thaïlande (42 cas détectés, 1 mort), au contraire de l’Italie (1 694 cas détectés, 34 morts).

Dans ces conditions, le championnat du monde MotoGP ne débuterait que le week-end du 5 avril à Austin (États-Unis). À moins que le voyage jusqu’aux États-Unis ne pose également des soucis par rapport aux mesures restrictives mises en place pour le coronavirus. Tout cela sera actualisé et connu en fonction de l’évolution de l’épidémie et de la politique des gouvernements respectifs.

Ce point d’interrogation quant à la date du lancement de la saison 2020 a en tout cas été souligné par plusieurs pilotes dans les réactions à l’annulation du Grand Prix du Qatar. « Je suis tellement triste et déçu après autant de bon travail, mais c’est comme ça… À voir quand est-ce que sera notre première course… », a par exemple écrit Fabio Quartararo.

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur  Facebook, Twitter, Instagram.

Qatar, annulation : « En espérant pouvoir commencer la saison bientôt… »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store