Crutchlow avertit Nakagami : ne joue pas trop avec Honda



Takaaki Nakagami n’a pas encore signé son contrat 2020, car il négocie dur avec Honda pour essayer d’avoir une moto version 2020. Au risque de tout perdre en ayant les yeux plus gros que le ventre ?

« Je ne peux pas accepter leurs conditionsLe HRC et moi essayons de trouver le meilleur équilibre. Je comprends leur position. Mais si nous devons progresser et obtenir de bons résultats, nous avons besoin d’une bonne moto. » Ainsi Takaaki Nakagami justifie-t-il le fait qu’il n’a pas encore prolongé son contrat avec l’équipe LCR Honda, et n’a donc pour l’instant pas sa place en MotoGP en 2020.

Évidemment, le Japonais devrait conserver son guidon en catégorie reine. Mais l’an prochain. il est prévu qu’il dispose de la Honda RC213V version 2019. Or, lui veut le modèle 2020, donc plus ou moins le même matériel que Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Cal Crutchlow. Mais son coéquipier l’avertit : s’il est trop gourmand, le HRC pourrait lui claquer la porte et faire venir Alex Marquez.

« Il doit comprendre comment Honda travaille, et s’il en fait trop alors il pourrait ne pas avoir de guidon du tout ! Parce qu’il y a quelques bons pilotes en Moto2, avec l’un d’entre eux dont le frère est actuellement dans le championnat… », lance le Britannique en allusion à Alex Marquez.

« Il ne mérite pas la Honda 2020 »

Au passage, Cal Crutchlow pense que Takaaki Nakagami ferait mieux de se contenter de ce qu’il a. Car la Honda 2020, « non, je ne pense pas qu’il la mérite. Il a fait une 5e place dans sa carrière. Mais je ne vais pas dire de bonnes choses de lui pour le moment, parce que ma relation avec lui n’est pas géniale ».

Le pilote japonais est actuellement 11e du championnat, à 21 points de son coéquipier qui est 8e. Et selon Cal Crutchlow, pour qu’il mérite la future Honda RC213V, il lui faudrait « se battre dans le top-6 chaque week-end et être sur un podium ».

« La décision appartient à Honda. Évidemment, il est Japonais et c’est bien pour lui de piloter une Honda. Comme je l’ai dit, il se plaint du fait que sa moto n’est pas la même que la nôtre, mais je crois honnêtement qu’il serait plus lent sur notre moto que sur la sienne. »

Pour conclure, le Britannique a un dernier argument : la moto de 2019 a des points faibles, mais elle est développée tout au long de l’année et terminera la saison à un meilleur niveau. « À la fin de l’année, ce package sera peut-être à nouveau très bon. »

2020 : pourquoi Nakagami n’a pas encore signé

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] Ces derniers jours, Cal Crutchlow a envoyé quelques piques à son coéquipier Takaaki Nakagami. Le Japonais n’a pas encore signé son contrat pour 2020, car il demande à Honda de lui fournir le même matériel qu’aux autres pilotes. « Il ne le mérite pas », a dit le pilote LCR, le prévenant qu’il fallait faire attention à ne pas trop en demander au HRC (lire ici). […]

[…] coéquipier Cal Crutchlow l’a mis en garde il y a quelques semaines : s’il est trop gourmand, le HRC pourrait lui claquer la porte et faire […]