Dakar 2023 : Daniel Sanders : « J’ai ralenti pour ne pas ouvrir la route demain »



Privé de la victoire hier suite à une pénalité pour excès de vitesse, Daniel Sanders est une nouvelle fois passé proche aujourd’hui. Très en vue lors de la moitié d’étape, l’Australien a volontairement ralenti pour se préserver physiquement et surtout ne pas partir en tête demain.

Stratège, voilà comment qualifier Daniel Sanders aujourd’hui. Le pilote GasGas a autant fait parler sa tête que ses talents au guidon. Alors qu’il avait remporté l’étape d’hier, le quatrième de l’édition précédente avait été déclassé après avoir reçu des pénalités pour excès de vitesse. Reparti à l’attaque dès le début de la matinée, l’Australien menait largement l’étape et comptait 3’20 d’avance sur Toby Price à plus d’une centaine de kilomètres de l’arrivée. « Aujourd’hui était une journée très difficile, témoignait-il à la fin de l’étape. Je me sentais bien et j’ai beaucoup poussé dès le départ. » A quelques hectomètres de la ligné d’arrivée, Chucky, de son surnom, décidait de lever le pied et offrait sur un plateau d’argent la victoire à Mason Klein.

« Mardi, ce sera très difficile. J’ai ralenti pour ne pas ouvrir la route demain. Pour moi, c’est trop tôt pour avoir cette position dans la course. J’aurais une meilleure place demain, je serais dans le peloton. Tout peut arriver ! » Reste à voir si se priver d’un succès sur le Dakar aura été le bon choix dans sa quête de victoire finale.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires