Dani Pedrosa : « Peut-être que dans le futur, si la moto est plus prête… »



Pilote d’essai KTM, Dani Pedrosa est amplement satisfait de sa nouvelle situation. Un retour à la compétition ? Il a du mal à l’imaginer, mais ne ferme pas totalement la porte. 

Dix-neuf mois ont passé depuis le dernier Grand Prix de la carrière de Dani Pedrosa. Après 18 années à courir les pistes du championnat du monde, dont 13 en MotoGP, l’Espagnol a raccroché les gants à la fin de la saison 2018. Un moment dont il s’est souvenu dans un podcast enregistré sur motogp.com, où il discutait avec Jorge Lorenzo. Les deux hommes ont vécu une situation similaire.

« C’est un moment bizarre, décrit Dani Pedrosa. Ce n’est pas facile de comprendre si c’est ton moment (d’arrêter) ou pas. Dans ta tête tu es toujours un compétiteur, mais tu dois te rendre compte des choses. Moi j’ai eu beaucoup de blessures, l’une après l’autre elles m’affectaient. La Honda était très exigeante. J’avais besoin de récupérer, mais je n’avais pas le temps. Je ne pouvais pas faire ce que je voulais, je le voyais dans mes performances. »

« J’ai changé ma façon de courir. Maintenant je me sens beaucoup mieux, mon corps va bien, poursuit le triple-champion du monde, devenu pilote d’essai pour KTM dans la foulée de la fin de son contrat avec Honda. C’est la preuve que j’avais besoin de ce temps. Maintenant je profite en faisant les tests. Il y a beaucoup de travail, mais je suis bien. »

Le nouveau quotidien de Dani Pedrosa lui va bien. Comme Jorge Lorenzo, il souligne le bien-être de ne plus être sous la pression constante des Grands Prix, et d’avoir plus de temps pour lui. « C’est bizarre. C’est une chose que de ne pas avoir le stress de la presse, des courses, des adversaires… Ne pas ressentir cette pression est bien. Au début c’était un choc. Je veux apprendre beaucoup de choses. J’ai une liste. Cette année je n’ai pas pu en faire beaucoup, comme tout le monde. »

L’idée d’un retour à la compétition lui a plusieurs fois été soumise, notamment quand Johann Zarco a décidé de quitter KTM à l’été 2019. Dani Pedrosa a toujours refusé, disant que sa nouvelle vie lui allait très bien. À bientôt 35 ans, il n’a plus la course en tête. Développer la KTM RC16 l’occupe. Mais l’Espagnol n’écarte pas totalement cette possibilité, si plusieurs conditions sont réunies, notamment celle de la compétitivité de la machine.

« La motivation vient du désir de gagner. Si tu n’es pas dans une équipe pour gagner, c’est plus difficile d’avoir cette motivation. Chez KTM nous sommes satisfaits avec les progrès de la moto. Les pièces arrivent. Pour moi la KTM est un défi, la moto n’est actuellement pas la meilleure et le défi est de la rendre meilleure. Peut-être que dans le futur, si je sens que la moto est plus prête, et que KTM croit que c’est le moment, nous verrons. »

Guidotti (Honda) : Pourquoi Pedrosa n’a pas été champion

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de