Dani Pedrosa rapide à Sepang, mais pas intéressé par un retour en MotoGP



Un retour à la compétition ? « Ça fait parfois envie », reconnaît Dani Pedrosa, qui ne l’a toutefois pas prévu. « J’ai assez à faire en ce moment avec le développement de la moto. »

Pilote d’essais KTM, Dani Pedrosa a fait parler de lui lors du dernier test de Sepang. Au bout de ses quatre journées de roulage – deux de shakedown, deux de test –, le Catalan est passé à la vitesse supérieure et a claqué un chrono en 1’58.662. Ce fut le premier pilote KTM de l’histoire à passer sous les 1’59, et cela lui accorda la troisième place de la session.

Présent à Madrid cette semaine, pour une cérémonie de la Fédération espagnole de motocyclisme (RFME), il a pris le temps de revenir sur les événements devant les journalistes. « Ce fut à la fois curieux et intéressant, a-t-il dit au sujet de son temps. Je m’adapte plus à la moto. Elle n’est a priori pas la meilleure, mais nous y travaillons et les changements se voient, c’est ce qui s’est reflété. Nous verrons plus tard, parce que la saison a différents types de circuits et de conditions. »

En attendant, le Catalan poursuit le développement de la RC16. « Le test s’est bien passé. Nous avons pu essayer beaucoup de choses, parce qu’à la fin de l’an dernier il avait beaucoup plu aux essais et nous avons perdu des journées. À Sepang il n’a pas beaucoup plu et nous avons complété tout notre programme. Les pilotes Tech3 et KTM ont terminé contents et ce fut positif. Ça se voit un peu dans les résultats, les chronos sont aussi très serrés mais nous allons voir si les pilotes KTM font de meilleures courses cette année. »

De fait, ce fut le cas aux essais de Sepang : Pol Espargaro s’est classé dans le top-10 tous les jours, battant son record personnel (1’58.610, 1’59.444 auparavant). Dani Pedrosa a aussi roulé plus vite que jamais 1’58.662 (avant : 1’59.009), de même que Miguel Oliveira (1’58.764, 1’59.748 auparavant). La majorité du peloton a amélioré, mais ces temps sont prometteurs.

Toujours capable d’être rapide, Dani Pedrosa ne pense cependant pas à revenir. Son travail de pilote d’essais lui suffit. Même si parfois, ça lui traverse l’esprit. « Il y a toujours des moments, sur tous les Grands Prix où tu es, où tu vas en pistes, tu regardes et ça te fait envie. Pour le moment je suis content avec ce que je fais, et la marque aussi. »

« L’autre jour ils m’ont refait la blague, de si je voulais revenir, poursuit-il. Mais non, pour l’instant nous avons suffisamment de travail à faire avec la moto. L’important est que Pol, qui est le fer de lance de l’équipe, se sente bien et puisse faire un pas en avant par rapport à la saison passée, tant en résultats qu’en sensations. Nous verrons si les autres pilotes de la marque continuent à s’adapter à la catégorie et aident à ce que l’équipe soit meilleure. »

Son ancien adversaire, Jorge Lorenzo, a rejoint le club des essayeurs. Le Majorquin semble porté sur la participation à des Grands Prix. Dani Pedrosa, lui, a dit non en 2019, et ne devrait pas changer d’opinion en 2020. « En étant essayeur KTM, ils profitent de ce que j’apporte et je suis content parce qu’il y a une bonne ambiance. Être pilote d’essais comporte un autre rythme de vie qu’être pilote de course. Il y a aussi de bonnes choses, Si tu es essayeur pour d’autres motifs alors c’est une autre histoire, car tu as toujours l’envie de faire de la course. Mais moi, je suis à fond sur le développement de la moto, et le positif est que ça aide les pilotes de l’équipe. Et avec ça, je suis satisfait. » 

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Ce que KTM visera en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store