Danilo Petrucci : « KTM a pris beaucoup de notes de ce que j’ai dit »



Condition physique retrouvée, motivation décuplée, sensation d’être écouté : Danilo Petrucci se présente à nouveau comme un homme nouveau en 2021, grâce à son passage chez KTM. L’Italien fait le point sur sa situation en marge de la présentation de l’équipe Tech3, désormais entièrement habillée de orange.

Fan de la première heure : « Maintenant, je peux dire que les KTM sont les seules motos que j’ai achetées ces dernières années. J’ai une grande passion pour le tout-terrain et j’ai toujours aimé les KTM. Je les aient toutes essayées, seule me manquait la MotoGP donc je devais le faire ! »

Une nouvelle jeunesse : « Je sens que je suis revenu à l’approche que j’avais au début de ma carrière en MotoGP. Je me redécouvre, je me sens comme quand je suis arrivé en MotoGP dix ans plus tôt. Avec un grand désir de progresser et travailler. Bien sûr, j’étais bien plus jeune à cette époque, mais cela me fait sentir plus jeune aujourd’hui que dans un passé récent. »

« Je me suis entraîné dur, je suis allé au Red Bull Performance Center et c’était vraiment bien, j’ai fait beaucoup e contrôles physiques et mentaux. Nous avons fait des tests qui m’ont permis de comprendre où j’ai besoin de progresser. J’ai été suivi par des gens très compétents et je me sens déjà bien mieux. J’aime me sentir suivi de cette manière et voir mes progrès, ça compte pour moi. Maintenant il me manque juste d’être de retour sur une MotoGP. »

KTM à son écoute : « Je suis le pilote le plus expérimenté et j’ai aussi roulé sur d’autres motos. Donc oui, disons que notre réunion technique a duré plus longtemps que prévu. Le fait est que je suis un pilote et je ne sais pas exactement tout d’une moto, je peux seulement donner mes sentiments et idées. Mike (Leitner) m’a immédiatement demandé comment je voyais leur moto en piste, comparée à la Ducati, mais la voir de l’extérieur est différent qu’être dessus. Dans tous les cas, ils ont Dani Pedrosa qui a beaucoup d’expérience et est très technicien. Ils ont beaucoup avancé ensemble, mais c’est clair que j’étais content de voir qu’ils ont pris beaucoup de notes de tout ce que j’ai dit. Ça me rend vraiment heureux, me fait sentir très important dans cette phase. »

Gagner avec Petrucci, le nouvel objectif de Tech3

« Chez KTM tout est fait à 100 %. Ils prennent soin de chaque détail, même ceux de l’aspect humain et ils veulent que je me sente bien et que je prenne du plaisir à faire ce que je fais. C’est un aspect sur lequel je travaille et j’en suis très heureux. Je sens que je suis dans les meilleures conditions possibles. »

Une meilleure condition physique : « Fin 2020 j’étais en morceaux, j’avais un problème physique à cause de la chute du début de saison à Jerez. J’ai dû m’arrêter pour récupérer mais c’était nécessaire. J’ai repris l’entraînement en janvier et je me sens jeune à nouveau. Maintenant je passe 90 % de ma journée à m’entraîner, au kiné. Ça me passionne à nouveau et Mike (Leitner) et Pit (Beirer) m’ont dit de revenir à mes origines. Nous sommes tous des passionnés de moto, devons trouver ce plaisir en faisant ce que nous aimons et j’y arrive. C’est une année dans laquelle je veux faire ce que j’aime, et le faire avec KTM est un accomplissement. »

KTM RC16 et styles de pilotage : « J’ai beaucoup suivi la KTM en piste en 2020, et quand nous avons signé Mike Leitner m’a dit que cette moto est maintenant parfaitement adaptable à tous les styles. Pol Espargaro, qui était alors le meilleur avec cette moto, freine aussi fort que moi. Mais Dani Pedrosa a aussi commencé à aller très vite et a un style complètement différent. C’est rassurant parce qu cela signifie que différents pilotes peuvent aller vite avec la RC16. Quand j’ai suivi les pilotes KTM en 2020, j’ai vu que tous avaient un style différent et ils étaient pourtant tous très forts. La moto va bien à tout le monde, mais je sais que tant que je ne serai pas dessus, je ne connaîtrai pas la vérité. Je suis curieux. »

« Je ne vois aucune différence entre être dans l’équipe d’usine ou chez Tech3 »

Être dans l’équipe satellite : « Quand j’ai signé avec KTM et q’ils m’ont dit que je roulerai chez Tech3, ils m’ont garanti que le niveau des motos serait le même pour les quatre pilotes KTM, donc c’est ok pour moi. Je suis le plus expérimenté des quatre  et aujourd’hui je ne vois aucune différence entre être dans l’équipe d’usine ou chez Tech3. Ce team a gagné deux fois l’an dernier, j’ai toujours eu une bomne relation avec Hervé (Poncharal) et j’ai toujours pensé que j’aimerais rouler avec eux. Chez Pramac j’ai prouvé qu’on peut facilement se battre devant si on a une moto d’usine, même en n’étant pas dans l’équipe d’usine. »

La possibilité de gagner : « Bien sûr. J’ai gagné ces deux dernières années, même si ce n’était qu’une course par an. Je pense que j’ai été l’un des premiers à croire en KTM, dès 2019. Après six ans chez Ducati c’était le moment de changer, en particulier parce que j’ai vu leurs progrès fin 2019. Ils ont gagné trois fois en 2020, c’est une belle opportunité pour moi. Mon objectif est de gagner aussi avec KTM, parce que gagner avec deux constructeurs différents est une chose que peu de pilotes ont fait et je voudrais y arriver. Je pense que je peux le faire. »

Une pré-saison écourtée et concentrée à Losail : « Au Qatar nous aurons cinq jours sur le même circuit et c’est beaucoup, parce qu’ensuite nous aurons aussi les deux premières courses là-bas. Losail n’est peut-être pas le meilleur circuit pour expérimenter tous les scénarios qui peuvent être rencontrés durant le championnat. Mais nous devons nous adapter et je pense que ce sera intéressant d’essayer la RC16 durant cinq jours consécutifs sur le même circuit, je vais être en mesure de la connaitre en profondeur. »

KTM à l’assaut du titre MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store