De Angelis : « Marquez est imprenable »



Vainqueur de 3 des 5 premiers Grands Prix de la saison, Marc Marquez mène le championnat MotoGP. Pour Alex de Angelis, le premier adversaire de Marc Marquez, c’est lui-même.

En MotoGP, le classement général semble – à première vue – plutôt serré : 23 points d’écart entre le leader (Marc Marquez) et le quatrième (Valentino Rossi), avec Andrea Dovizioso (+8 points) et Alex Rins (+20 points) intercalés. Mais la réalité de la piste dessine un championnat moins serré que cela. Marc Marquez semble en effet un cran au-dessus.

Ses statistiques suffiraient à le justifier : 3 victoires, 4 podiums, 3 poles, 3 meilleurs tours et 95 points marqués sur 125. Même malgré une chute, le pilote Honda mène la danse. Et c’est encore plus vrai si l’on regarde ses courses.

D’abord, ses triomphes : en Argentine, en Espagne et en France, Marc Marquez a dominé. À chaque fois il a su s’échapper, et compterait plusieurs secondes d’avance s’il ne baissait pas de rythme dans le dernier tour (exemple au Mans : il termine 1,9 seconde devant Andrea Dovizioso mais en avait 3,3 de marge en entrant dans le dernier tour).

Au Qatar, il n’est passé qu’à 23 millièmes de la victoire – il n’avait plus fait aussi bien depuis son succès de 2014. Et aux États-Unis, il était parti pour l’emporter sans sa chute. Une erreur rapidement corrigée puisqu’il n’a depuis plus été battu.

« Pour le moment, Marquez est imprenable, estime Alex de Angelis sur GpOne. Son premier adversaire, c’est lui-même. Il tombe beaucoup et, évidemment, il faut espérer pour lui qu’il ne se blesse pas. Si Marc venait à manquer plusieurs courses, alors le championnat se rouvrirait. Sinon, je vois une situation difficile pour ses rivaux. »

Alex de Angelis participera à la Coupe du monde MotoE en 2019. Le San-Marinais estime que dans ce championnat aussi, l’Espagnol pourrait gagner. « Marc a beaucoup d’expérience, il est très rapide et difficile à battre. Je pense que Marquez est l’un de ces pilotes capables de gagner dans deux catégories en même temps, comme Freddie Spnecer l’a fait en 1985 avec son doublé 250-500. Malheureusemet nous ne saurons jamais si c’est possible, car le règlement l’interdit, mais je suis convaincu que oui. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] De Angelis : « Marquez est imprenable » […]