Divorce avec Yamaha, départ chez Aprilia : le dossier Viñales enflamme Assen



Le parcours de Maverick Viñales chez Yamaha en MotoGP pourrait prendre fin plus tôt que prévu et s’arrêter fin 2021. Mais l’Espagnol ne se retrouverait pas sans guidon : il rejoindrait Aprilia à partir de la saison 2022.

C’est un classique : Assen est un lieu ou de nombreuses discussions et négociations de contrats ont généralement lieu. On s’attendait donc à des mouvements en marge de l’édition 2021 du Grand Prix moto des Pays-Bas. Ceux qui avaient jusqu’à présent rythmé le week-end, comme la signature de la VR46 avec Ducati, étaient attendus. Mais une nouvelle d’un genre inespéré est en train de marquer l’événement.

Sous contrat avec Yamaha jusqu’à fin 2022, Maverick Viñales serait tombé d’accord avec le constructeur japonais pour y mettre fin un an plus tôt. Il quitterait les Bleus à l’issue de la saison 2021, mais pas pour prendre une année sabbatique : il rejoindrait l’équipe officielle Aprilia aux côtés d’Aleix Espargaro.

La rumeur provient de confrères espagnols, avec une première alerte lancée par la télévision DAZN. Rien n’a encore été confirmé, mais les différents acteurs du dossier n’ont pas souhaité s’exprimer sur le sujet ce dimanche matin. Un silence qui rajoute aux spéculations, puisqu’une information erronée aurait immédiatement été contestée. De ce qu’a pu savoir GP-Inside, cela repose sur des bases solides.

Passé chez Yamaha en 2017 après deux saisons au Team Suzuki Ecstar, Maverick Viñales a remporté cette année son huitième Grand Prix avec la M1. Sa quête du titre de champion du monde a plusieurs fois échoué en raison de son irrégularité : le Catalan est capable de dominer les débats sur un week-end, puis se retrouver perdu la semaine suivante. Les dernières semaines en sont la parfaite illustration. Bon dernier du Grand Prix d’Allemagne il y a quelques jours, il affich un visage totalement différent aux Pays-Bas, où il a dominé les essais puis signé une pole record le samedi.

La tension dans le box Monster Energy Yamaha était palpable, alors que les résultats du numéro 12 ne sont pas à la hauteur des attentes – l’aveu vient d’un cadre de l’équipe. À l’approche de la mi-saison, Maverick Viñales est sixième du championnat à 56 points de son coéquipier Fabio Quartararo, leader. Les commentaires du pilote ne reflétaient pas non plus le grand amour. « Personne ne sait me dire ce qu’il se passe », s’était-il plaint au soir de la course du Sachsenring, terminée 19e.

En le signant, Aprilia frapperait un grand coup sur le mercato en recrutant le top-pilote tant espéré pour épauler Aleix Espargaro. Un tel transfert signifierait aussi qu’une Yamaha est à prendre dans l’équipe officielle, en plus de celle que Valentino Rossi va (probablement) laisser libre au Petronas Sepang Racing Team.

✪ Dernier GP pour profiter de l’offre de lancement Premium ! Pour seulement 19,99 €/an, assurez la survie de GP-Inside, soutenez notre travail, gagnez nos concours, accédez à tout notre contenu et découvrez un média 100 % sans pub ! Devenir Premium

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Donk
1 mois il y a

Et que devient Dovizioso dans tout cela?

Laurent Quinet
1 mois il y a

Bah à force de retarder sa prise de décision, le Dovi se fait faire les freins. La suite pour lui, c’est un rôle de test rider façon Dani Pedrosa ou la retraite pour de bon. Je ne le vois pas du tout rebondir chez Yamaha même si deux places se libèrent

Gil
1 mois il y a

Il faut que ces Pilotes apprennent la politesse, on ne parle pas avec des lunettes de soleil où l’on ne voit pas les yeux !!! La moindre des choses est de les enlever et les pendre sous le cou pour soutenir le regard de son interlocuteur !!!

Donk
1 mois il y a
Reply to  Gil

Mais ce n’est pas bon pour les sponsors

iYoma
1 mois il y a
Reply to  Gil

Bien dit camarade!