Dorna : Commencer fin juillet est « le scénario le plus optimiste »



Les organisateurs du championnat du monde MotoGP sont sur le pied de guerre pour sauver la saison 2020. La situation du sport moto dépend de celle de l’évolution de l’épidémie de coronavirus, et des mesures restrictives en place dans les pays où doivent se dérouler des Grands Prix. Voici les dernières nouvelles, données ce week-end à BT Sport par Carmelo Ezpeleta (patron de la Dorna) :

Un championnat de fin juillet à fin novembre, essentiellement en Europe. « Nous avons considéré différents scénarios et le plus optimiste est de commencer fin juillet. Ensuite cela dépendra de la situation, mais nous allons devoir faire attention à deux choses : tous les pays qui nous permettent de rouler quand leurs portes seront ouvertes, et la possibilité de voyager d’un pays à l’autre.

Au début nous allons concentrer le championnat sur l’Europe, commencer en juillet ou en août. Puis, selon la situation, nous étudierons la possibilité d’aller ailleurs à la fin de l’année, si les pays nous permettent de le faire, mais toujours en finissant à temps.

C’est le meilleur scénario possible, et tous les jours je pense à comment cela va être possible. Peut-être en faisant deux événements consécutifs sur le même circuit, puis se rendre sur un autre. En Europe nous pouvons nous déplacer en voiture, donc c’est plus faisable. Aujourd’hui le scénario que nous contemplons est commencer en juillet et finir en novembre. »

Avec toutes les catégories mais sans spectateurs. « Le scénario le plus probable, pour l’instant, comprend des Grands Prix sans spectateurs. Parce que malheureusement nous ne pensons pas que ce sera possible, pas tant qu’il y aura un vaccin ou quelque chose. Autrement il sera difficile d’avoir des spectateurs. Nous regardons quels circuits sont disponibles pour organiser des courses à huis clos.

Nous travaillons pour faire les trois catégories, ainsi que la MotoE, et ce que nous faisons est travailler avec l’IRTA et les teams pour savoir quel sera le nombre maximal de gens à avoir dans le paddock. Nous pensons que ce sera environ 1 300, afin de pouvoir être contrôlés et avoir des tests pour tout le monde si c’est possible. Le plus important sera de faire des courses et les diffuser à la télévision. »

D’autres scénarios ne sont pas exclus. « Il y a une autre possibilité, qui est de faire un championnat à partir de septembre, mais je pense que ce sera le plus difficile à faire, faire le championnat entier de septembre à la fin de l’année.

Nous étudions encore toutes les possibilités parce que beaucoup de choses ne sont pas entre nos mains, donc nous ne pouvons pas décider de quand les frontières seront ouvertes et des possibilités qui s’offriront à nous. Nous sommes en contact avec tous les ministres du sport des pays que nous visitons, puis nous considérons ces possibilités. Un championnat ‘multinational’ sera un peu plus difficile mais nous travaillons individuellement avec chaque pays, organisateurs et gens qui vont nous permettre de bouger d’un circuit et d’un pays à un autre. »

Retour des GP : le circuit de Barcelone-Catalogne est candidat

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Dorna : Commencer fin juillet est « le scénario le plus optimiste » […]

[…] du championnat du monde MotoGP étudient plusieurs scénarios pour le retour des courses, et « le plus optimiste » serait de commencer fin juillet, ou début août. Où cela se passerait-il ? La destination de plus […]

[…] et les mesures restrictives pour la combattre font que la Dorna est en train de préparer un nouveau protocole pour organiser des Grands Prix. Les courses seraient sans spectateurs, et le paddock serait dans un […]

[…] organisateurs travaillent désormais avec plusieurs scénarios en tête. Le plus optimiste comprend une reprise des compétitions fin juillet/début août, sans […]

[…] La reprise pourrait se faire cet été. C’est le scénario le plus optimiste : un retour des courses fin juillet, dans les conditions de sécurité expliquées ci-dessus. On ne […]