Dovi rétabli pour Jerez ? « Les pilotes supportent mieux la douleur »



Le professeur Porcellini, qui a mené l’opération de la clavicule d’Andrea Dovizioso, croit que l’Italien sera en mesure d’être au départ du Grand Prix d’Espagne, le 19 juillet.

La liste des pilotes qui se blessent à l’entraînement, notamment en tout-terrain, est très longue. Tibia-péroné pour Valentino Rossi et Franco Morbidelli, auriculaire pour Marc Marquez, talus droit pour Alex Rins, astragale du pied gauche pour Marco Bezzecchi… Une liste à laquelle il faut désormais rajouter la clavicule gauche d’Andrea Dovizioso, tombé lors d’une course de motocross à Faenza, dimanche.

Le pilote Ducati a subi une intervention chirurgicale à peine quelques heures après l’accident, et celle-ci s’est bien passée. Une plaque lui a été posée à l’endroit de la blessure. « D’un point de vue clinique, les conditions sont optimales », a indiqué le professeur Porcellini à Sky Sport.

Le moment tombe mal. Après bientôt huit mois sans course à cause de l’épidémie de coronavirus, les Grands Prix doivent reprendre le week-end du 19 juillet à Jerez de la Frontera, en Espagne. Triple vice-champion du monde MotoGP, Andrea Dovizioso ne veut pas manquer l’événement. D’autant plus qu’avec un calendrier écourté et condensé, chaque erreur coûtera encore plus cher que d’habitude.

Ducati affirme que son pilote sera au départ du Grand Prix d’Espagne, dans moins de trois semaines. Qu’en dit le professeur Porcellini ? D’abord, que tout va être fait pour. « Avec Fabrizio Borra, son kinésithérapeute, nous avions déjà prévu un programme pour qu’il puisse reprendre au plus vite l’entraînement et qu’il soit au mieux de sa forme sur la moto. »

Ensuite, qu’on ne peut pas le dire avec exactitude, mais que l’expérience incite à penser que ce sera bon. « D’un point de vue musculaire ça va le faire. Les pilotes ont quelque chose en plus, ils supportent mieux la douleur, donc je pense qu’il peut y arriver. La dernière fois, il était revenu en course après 21 jours. La médecine n’est pas une science exacte, mais nous faisons tout pour qu’il soit prêt à temps. »

Les pilotes MotoGP bénéficient de soins de haute qualité et démontrent généralement une grande capacité à se remettre rapidement. Mais les choses peuvent aussi prendre plus de temps, selon la partie de l’épaule qui a été touchée et la gravité de la lésion. Le risque le plus à redouter n’est pas que ‘Desmodovi’ soit forfait à Jerez de la Frontera, mais qu’il n’y arrive pas à 100 %, en raison de cette blessure ainsi que du manque de préparation qu’elle va entraîner.

Andrea Dovizioso est un pilote qui chute peu (ses deux abandons en 2019 ont été causés par des accidents dont il n’était pas responsable) et se blesse très rarement. Il n’a jamais déclaré forfait en dix-huit années de championnat du monde.

Blessures à l’entraînement : Dovi loin d’être une exception

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de