Dovizioso disposé à ne pas renouveler chez Ducati



Les négociations entre Andrea Dovizioso et Ducati sont au point mort et ne reprendront pas avant août. Si le projet de la marque ne lui convient pas, le pilote est prêt à ne pas y donner suite pour 2021. 

Gigi Dall’Igna ne mentait pas lorsqu’il disait que les négociations avec Andrea Dovizioso quant à la saison 2021 sont « dans l’impasse ». Rien ne sera signé en ce mois de juillet, affirme le manager du pilote, Simome Batistella, dans un podcast enregistré sur motogp.com.

Alors qu’on pensait les discussions terminées, Ducati et ‘Desmodovi’ parlent toujours des nouvelles conditions du contrat de 2020, remanié suite à l’impact économique de l’épidémie de coronavirus – la marque procède notamment à des réductions de salaires. « Dovi ne commencera pas la saison 2020 en sachant dans quelle équipe il roulera en 2021. Il n’y a pas de négociations pour le moment, nous sommes encore en train de définir l’engagement pour 2020. »

Comme pour Francesco Bagnaia chez Pramac Racing, Ducati a décidé d’attendre quelques Grands Prix avant de discuter de 2021. « Ducati veut que passent quelques courses avant de commencer toute négociation, il faudra attendre au moins Brno ou l’Autriche pour commencer à parler. La décision vient de Ducati, mais Andrea n’a aucun problème à attendre. Nous avons proposé de parler cette semaine, mais Ducati veut attendre et cela ne nous pose aucun problème. » Le Grand Prix de République-Tchèque est prévu le 9 août, ceux d’Autriche les 16 et 23 août.

Les pilotes mettent souvent en avant le fait que signer tôt leur permet de rouler la tête libérée. Cela ne sera pas le cas d’Andrea Dovizioso. « J’espère que cela ne créera pas de tensions au moment de prendre la piste, parce que cette saison exige d’être concentré au maximum sur chaque course, souligne Simone Batistella. J’ai confiance dans le fait qu’il n’y ait pas de problèmes et de tensions en août, qui est un moment fondamental parce que les courses de Brno et d’Autriche sont vitales pour Ducati et Dovizioso. »

Qu’est-ce qui bloque ? Il ne s’agit pas des tensions parfois présentes avec Gigi Dall’Igna, affirme le manager. Ni de l’aspect économique. « Ce n’est pas nécessairement une question financière. C’est clair qu’il faut qu’il y ait une entente sur cet aspect, mais Dovi veut être sûr que les deux parties souhaitent la même chose, qu’ils visent le même objectif. S’il y a des doutes à ce sujet, peut-être que le meilleur sera de ne pas renouveler. »

On comprend là que ce que voudrait Andrea Dovizioso, c’est que Ducati réponde à ses conditions pour disposer d’un package gagnant. «  Le pilote veut toujours une meilleure moto pour gagner, une évolution constante sur les aspects techniques. Aujourd’hui, en MotoGP, l’important n’est pas de faire la moto la plus puissante ou le pilote le plus rapide, ce sont des concepts très basiques. Ça a été démontré, comme nous pouvons le voir avec Honda et Marquez, que la clé est de faire une moto qui exploite les meilleures qualités du pilote, et cela requiert un équilibre, une synthèse, de toutes les parties. Sinon c’est impossible de lutter contre Marc. Dovi veut un programme intéressant et avec des conditions concrètes pour pouvoir travailler. Si ce n’est pas comme ça, il n’acceptera pas l’offre et attendra qu’une autre arrive. »

Dans le cas contraire, le vice-champion du monde MotoGP pourrait ne pas être présent sur la grille en 2021. « C’est possible, c’est une option que nous considérons, alerte Simone Batistella. Si les conditions ne sont pas réunies, il préfère ne pas continuer. Andrea ne pense pas à se retirer, il se sent fort et bien, il est dans son meilleur moment de forme physique et ne pense pas à s’en aller. C’est sûr que s’il n’a pas un projet intéressant, il n’est pas disposé à l’accepté, et oui, il est disposé à attendre qu’il arrive. Cela ne signifie pas qu’il va se retirer, cela signifie qu’il ne va pas avoir une équipe où rouler, et qu’il va attendre qu’arrive ce projet. »

Le manager reconnaît également que les contacts entre son pilote et KTM n’étaient pas que des rumeurs. Cependant, ils ne sont pas allés très loin. « Nous avons parlé avec eux, mais nous nous sommes rapidement rendus comptes que les conditions pour travailler ensemble n’étaient pas réunies. Ce furent des conversations rapides, avec de bonnes intentions des deux côtés, et nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait pas de futur ici. »

Andrea Dovizioso : « Être en pleine forme à Jerez »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] officielle n’a toujours pas été signé, et les négociations avec Andrea Dovizioso sont à l’arrêt. Si l’Italien venait à ne pas prolonger son contrat, il faudra lui trouver un remplaçant. […]

[…] négociations entre l’Italien et Ducati, pour qui il roule depuis 2013, sont dans l’impasse. Andrea Dovizioso s’est fait relativement discret sur le sujet depuis l’an dernier. […]

[…] constructeur italien souhaitait prolonger Andrea Dovizioso, mais les négociations sont à l’arrêt. L’épidémie de coronavirus n’y est pas pour rien, d’après les cadres de […]

[…] Si ce n’est pas comme ça, il n’acceptera pas l’offre et attendra qu’une autre arrive », disait son manager début juillet. Les premières courses de 2020, où il s’est senti perdu dans ses sensations […]