Dovizioso : « La Yamaha a une grande marge de progression »



Douzième à Valence, Andrea Dovizioso attend maintenant de tester la nouvelle Yamaha YZR-M1. Il espère que « les ingénieurs vont trouver quelque chose » pour être au niveau des machines les plus compétitives en 202.

Andrea Dovizioso a réalisé son meilleur week-end de l’année au Grand Prix de Valence, tant en termes de qualification (13e), de position en course (12e) que d’écart avec le vainqueur (+16,534 secondes). Des chiffres qui, bien qu’ils ne soient pas exceptionnels, lui font finir avec le sourire. « Je suis satisfait car nous avons confirmé ma confiance progressive, ce qui est, je crois, une fin de saison décente, commentait-il à l’arrivée. Nous avons bien travaillé durant ces cinq week-ends et j’ai envie de piloter la nouvelle M1. »

L’Italien est revenu en MotoGP en septembre, pour disputer cinq courses qui représentaient une sorte d’extension de sa pré-saison 2022. Il a en effet mis à profit ce temps en piste pour se remettre dans le bain, réapprendre le pilotage de la Yamaha YZR-M1 et préparer la prochaine campagne, qu’il effectuera dans la nouvelle équipe WithU Yamaha RNF MotoGP Team.

Si douzième est son meilleur résultat depuis son retour, il aspirera à mieux en 2022. « Je crois qu’il est pour l’instant inutile de parler du championnat au regard de la situation. Mais comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas revenu pour faire du chiffre, je n’ai jamais roulé pour cela », a-t-il rappelé.

Andrea Dovizioso doit travailler sur son pilotage, mais attend aussi des progrès du côté de Yamaha. « J’espère être compétitif, profiter de nos points forts comme l’entrée en virage et la maniabilité, et que les ingénieurs trouveront quelque chose, car les autres marques feront des pas en avant. (…) Nous avons besoin de temps, Yamaha met beaucoup d’énergie dans 2022. La dynamique interne est directement dictée par les Japonais, et le test team progressera aussi. C’est sûr que j’ai quelques suggestions, on va voir si elles sont utiles. Bien qu’elle ait gagné le titre, la moto a beaucoup de marge de progression. »

Le déficit de puissance de la M1 par rapport à la Ducati a une nouvelle fois été souligné par Fabio Quartararo à Valence. Andrea Dovizioso, qui était sur une Desmosedici l’an dernier, approuve. Et estime que cela ne date pas d’aujourd’hui, mais que les bons résultats de Fabio Quartararo tendaient à masques les faiblesses de la Yamaha. « Je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est fait chez Ducati, mais tous (les pilotes) sont plus rapides que dans le passé récent. D’après moi, Quartararo a à plusieurs reprises masqué certaines limites de notre moto, même si à partir de la mi-saison, Pecco (Bagnaia) a été le pilote de référence. »

Valence : Quartararo a atteint « les limites de la moto »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christophe Neffe
13 jours il y a

Blablabla 😡,ferait mieux de se contenter de faire des instruments de musique.
Ça fait des siècles qu’ils nous rabâche les mêmes trucs. Yam ne mérite pas un pilote comme quartararo.

Christophe Neffe
13 jours il y a
Répondre à  Christophe Neffe

Rabâchent…

[…] Dovizioso : « La Yamaha a une grande marge de progression » […]