Dovizioso « ouvert à tout » pour son futur



Andrea Dovizioso ne veut « pas mettre de limites » au destin qui l’attend en 2021. Il n’a toujours pas de guidon mais répète que ce qui l’importe, pour l’instant, c’est le championnat 2020.

Un grand point d’interrogation repose sur l’avenir d’Andrea Dovizioso. Où ira-t-il en 2021, lui qui, triple vice-champion du monde MotoGP sortant, a décidé de quitter Ducati à la fin de la saison en cours ? Si, officiellement, sept places sont encore à prendre sur la prochaine grille de départ, les possibilités sont en réalité bien maigres.

On a pu lire qu’après sa victoire au Grand Prix d’Autriche, l’Italien aurait changé d’avis et serait prêt à renouer avec Ducati. Non, a-t-il répondu.

On a pu entendre qu’une porte pouvait s’ouvrir chez KTM. Là, c’est Hervé Poncharal qui a fait taire la rumeur : il n’y a pas de place dans l’équipe Tech3, et il ne voit pas non plus le team officiel se débarrasser de l’un de ses deux pilotes. Les quatre contrats KTM pour 2021 sont bouclés et ne devraient pas être touchés.

On a même vu un confrère parler d’un transfert chez Petronas Yamaha, à la place de Fabio Quartararo mais surtout Valentino Rossi, dont on attend toujours la signature. Razlan Razali, cadre de l’équipe malaisienne, a rapidement démenti : « Remettons les choses au clair, nous n’envisageons pas du tout Dovi pour 2021. »

Pas chez Ducati, ni KTM, ni Yamaha. Mais où, alors ? Le Team Suzuki Ecstar est complet. Chez Honda, la dernière machine disponible – la Honda du team LCR – devrait revenir à Takaaki Nakagami. Reste une possibilité dans l’Aprilia Racing Team Gresini, où rien ne bougera avant octobre et le jugement d’Andrea Iannone. L’Italien, suspendu pour dopage jusqu’en juin 2021, a fait appel de sa sanction devant le Tribunal arbitral du sport. Selon le verdict, Aprilia devra lui trouver un remplaçant. Mais le projet sportif et les conditions économiques seront-ils suffisants pour convaincre Andrea Dovizioso ?

Étonnamment décontracté quand on lui présente la situation, l’Italien jure pourtant ne pas avoir de plan B. Sa philosophie ? Jouer à fond sa possibilité d’être champion du monde MotoGP 2020, et voir ce que l’avenir lui réservera. Il vient de le répéter au micro de Fanpage.it, média italien qui l’a rencontré lors d’un événement co-organisé par Red Bull.

« Pour le moment je suis ouvert à tout, car c’est une situation particulière et je ne veux pas mettre de limites, a répondu Andrea Dovizioso au sujet de son futur. Puis, plus tard, quand j’aurai entre les mains une situation (offre) réelle, elle sera évaluée calmement. En ce moment je joue le championnat, donc je suis totalement concentré sur cet aspect. »

Le pilote Ducati est actuellement deuxième du classement général, à seulement 3 points de Fabio Quartararo, à l’approche du Grand Prix de Saint-Marin.

Championnat MotoGP après le GP de Styrie : 1. Quartararo 70 pts, 2. Dovizioso 67 (-3), 3. Miller 56 pts (-14), 4. Binder 49 pts (-21), 5. Viñales 48 (-22), 6. Nakagami 46 (-24), 7. Rossi 45 (-25), 8. Mir 44 (-26), 9. Oliveira 43 (-27), 10. Espargaro 35 (-35)… Classement complet ici

Dovi chez KTM ? « Presque impossible » pour Poncharal

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de