« Dovizioso s’est révélé », se réjouit Ciabatti



Paolo Ciabatti, le directeur technique de Ducati, a fait la synthèse des deux dernières saisons écoulées. Deux saisons brillantes en termes de performance et d’évolution de la Desmosedici, et de son pilote numéro un : Andrea Dovizioso.

« En 2017, nous avons été surpris des résultats obtenus par rapport aux saisons précédentes. L’arrivée de Lorenzo devait être un nouveau souffle, une chance de se battre pour le titre. Nous avions désormais un champion, donc nous n’avions plus d’excuse de ne pas gagner. Cela n’est pas passé comme nous l’espérions ; c’est alors que Dovizioso s’est révélé. Une âme de vainqueur.

On ne s’y attendait vraiment pas. Très peu pensaient qu’en 2017, Andrea serait là et gagnerait 6 courses, se battrait jusqu’au bout pour le championnat face à Marquez. Lui-même a été très surpris. Il s’est peu à peu révélé, montrant des qualités de travailleur acharné indéniables, s’engageant partout : dans le team, dans la progression de la moto. »

Vice-champion du monde en 2017 : le ton était de fait donné pour 2018. « Lorsque l’on débute la nouvelle saison après avoir fini 2e, on se dit qu’on est lancé. La preuve : Dovi a remporté la première course au Qatar. La suite a été plus compliquée. Nous avions toujours en tête les exploits de l’année passée et notre but était de lutter pour le titre. Hélas, le sort en a décidé autrement, aidé par trop de chutes et quelques soucis techniques.

Ce fut quand une très belle saison. À partir de Brno il a toujours terminé sur le podium, sauf au Japon où il a chuté. Même si notre résultat était satisfaisant nous avons des regrets d’avoir perdu trop de points durant la saison. Nous avons tout de même célébré notre réussite, mais avec un petit bémol. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
46QDO
2 années il y a

Révélé ! c’est exactement le mot, et à lui même, le révélateur fut Lorenzo ! et c’est certainement la 1ère que Lorenzo fait du bien à tout autre que lui !