« Du mal à y croire ! » Les secrets de la pole d’Espargaro



Invité surprise aux avant-postes du Grand Prix de Grande-Bretagne, Pol Espargaro a signé à Silverstone sa première pole de l’année en tant que pilote Honda, et la première du HRC en 2021. Les ingrédients de la recette : un coup de boost mental après les échecs des mois précédents, un discours d’Alberto Puig et un circuit qui lui va comme un gant.

16e à Spielberg, en pole à Silverstone : « J’ai encore du mal à y croire. Je suis passé de l’un des moments les plus critiques de ma carrière, lors de la dernière course en Autriche, où je ne comprenais rien, je n’avais pas de grip, pas de traction, je ne pouvais pas piloter la moto, à l’extase et l’euphorie. Ce sont des sentiments très opposés et c’est difficile à comprendre. »

Se servir de ses échecs : « Il s’est passé des choses qui m’ont fait me motiver à nouveau, et trouver ce petit quelque chose que j’ai à l’intérieur et qui ne sort pas toujours. Les choses s’améliorent si, après la tristesse d’une défaite comme celle d’Autriche, tu utilises cette colère de manière productive. »

Le discours d’Alberto Puig : « Alberto (Puig) est revenu ce week-end, et nous avons discuté jeudi. Il m’a sorti un discours motivant qui m’a fait un grand bien. Il y a eu un peu d’engueulade, parce qu’il croit en moi. Il m’a dit que je ne donne pas le maximum de ce que je peux donner, et de plus me concentrer. Sa présence m’aide beaucoup. »

Un circuit de Silverstone qui l’aide : « Le tracé me convient bien. Il est agressif, avec un bitume qui a du grip et des températures basses : cela couvre beaucoup de problèmes de la moto. Quand il y a du grip, tous les problèmes s’éloignent un peu. Ici le grip qu’on a est un peu extrême en comparaison avec l’Autriche, et j’adore. Avec ce grip je suis capable de faire de grandes choses et je me sens très à l’aise. »

En bonne posture pour la course : « Pour le moment je vais profiter de cette journée, célébrée comme si c’était une victoire. Partir parmi les premiers aide à avoir une course plus stable, ne pas penser au fait que si on te double tu dois repasser pour que ceux de devant ne partent pas… Ça fait du bien de pouvoir profiter un peu après des moments aussi durs. »

Silverstone, MotoGP (Q2) : Espargaro et Honda par surprise !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments