Ducati-2021 : « Avec cette situation, les choses pourraient rester inchangées »



Avec un championnat du monde MotoGP 2020 qui devrait être amputé de plusieurs courses à cause de l’épidémie de coronavirus, le marché des transferts sera moins mouvementé que prévu. Le directeur sportif de Ducati, Paolo Ciabatti, a déjà reporté à 2022 le recrutement de jeunes pilotes Moto2. Il explique à Sky que la possibilité de conserver les mêmes pilotes l’an prochain est sur la table.

Situation chez Ducati : « Ducati est fermé depuis la mi-mars, nous ne produisons pas de motos, les concessionnaires sont fermés et les employés sont à la maison, donc c’est une situation difficile. Comme dans le secteur automobile où les résultats sont inquiétants, pour ne pas dire tragiques. Nous devrons récupérer les investissements dans la course, en commençant, même si je risque d’être impopulaire, en intervenant aussi sur le salaire des pilotes. Je ne pense pas que les chiffres auxquels on s’est habitués quand tout allait bien soient les mêmes à l’avenir, car il y aura une crise économique au niveau mondial, et nous devrons tous nous adapter. Nous souffrons tous, il est donc essentiel de recommencer, même avec un championnat réduit. Carmelo Ezpeleta fait tout son possible et je suis convaincu que nous y parviendrons. »

Quels pilotes en 2021 : « Le fait de ne pas avoir signé de contrats pour 2021, je le vois comme une situation positive, considérant que les contrats signés en décembre-janvier dernier seront trop onéreux. Nous ne sommes pas pressés, les 5 pilotes sous contrat avec nous sont excellents et nous aborderons les discussions plus tard, également pour comprendre les ressources dont nous disposerons, en tenant évidemment compte de leurs besoins. Il pourrait arriver que les choses restent inchangées pour 2021, étant donné que le championnat 2020 sera dans un format réduit. Ce sont des considérations que nous ne faisons pas pour le moment, nous avons d’autres priorités avec cette crise. »

Viñales qui complimente Ducati : « Nous étions également convaincus que Viñales aurait bien fait avec Ducati, c’est pourquoi nous l’avons suivi. Je suis heureux que Maverick pense qu’il y a un environnement très agréable chez Ducati et que la moto est compétitive. Ce crédit revient à Dall’Igna et à tous les ingénieurs. Ce sont des mots qui font plaisir, surtout quand ils proviennent d’un pilote comme Viñales. »

Retour d’Andrea Iannone : « Andrea Iannone a de nombreux mérites et quelques défauts. De temps en temps il se comporte d’une manière qui peut laisser perplexe. Dans cette période de confinement nous nous sommes parlés via instagram, nous avons une relation d’amitié et d’affection. Il est clair que la tâche principale de l’équipe Pramac est de former de jeunes pilotes prometteurs, comme ce fut le cas pour Iannone, Petrucci, Miller et Bagnaia. De ce point de vue, Andrea Iannone a 30 ans, il ne rentrerait pas parfaitement dans un tel programme. Cela dit, pourquoi pas ? Ne jamais dire jamais. Je pense que Iannone a un grand talent, il est très rapide. Il s’est un peu perdu pour de nombreuses raisons, je pense qu’il est parfaitement conscient qu’il a commis des erreurs d’évaluation à des moments décisifs de sa carrière,. Il purge actuellement une peine dans laquelle je ne veux pas entrer, mais qui reste très lourde, compte tenu des accusations qui ont été portées contre lui.

C’est un pilote qui s’est toujours avéré être parmi les plus rapides du moment. Il s’est battu contre Marquez en Moto2 et a parfois gagné, alors pourquoi pas ? Et puis, il y a une relation d’amour presque filiale entre lui et Paolo Campinoti, propriétaire de l’équipe Pramac. Dans ces situations, il est difficile de dire non. Au-delà de ça, nous n’en avons jamais parlé. Nous avons actuellement 5 pilotes avec nous, nous devons d’abord comprendre comment gérer ces très bons pilotes en 2021, et éventuellement penser à différentes possibilités. Cela dit, l’estime et l’affection pour Andrea Iannone sont toujours inchangées. De temps en temps il nous met en colère avec ses attitudes, mais il le fait un peu avec tout le monde dans le paddock, ça fait partie du personnage. »

Bastianini et Baldassarri pour le futur : « Ce sont certainement deux noms importants auxquels j’ajouterais Jorge Martin, des pilotes que nous suivons depuis un certain temps et qui ont un bon potentiel. Malheureusement nous ne pouvons pas faire de grands raisonnements compte tenu de la situation, et tout va se décaler à 2022. Mais il est vrai que nous suivons les deux depuis un certain temps, Bastianini et Baldassari, en particulier le premier. Pour Baldassari, il y avait aussi l’hypothèse d’aller à Avintia cette année, mais rien n’a été fait. Cela dit, toutes les hypothèses pour ces pilotes ont été déplacées à 2022. »

2021 : La petite liste de Ducati

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] pour 2021, étant donné que le championnat 2020 sera dans un format réduit », a notamment déclaré Paolo Ciabatti au sujet de ses troupes, chez […]

[…] Martin. « Des pilotes que nous suivons depuis un certain temps et qui ont un bon potentiel », a indiqué Paolo Ciabatti, directeur sportif chez Ducati […]