Ducati et consignes à Sepang : « Enea était libre de gagner, on ne veut juste pas de dépassement dangereux »



Enea Bastianini a-t-il laissé Francesco Bagnaia remporter le Grand Prix de Malaisie pour favoriser ses chances de titre ? Non, répond le pilote. Le team-manager du Ducati Lenovo Team, Davide Tardozzi, affirme lui aussi que la seule consigne donnée aux Ducatistes était de « ne pas faire de dépassement dangereux » sur Pecco. Et veut que les succès de l’Italien soient « reconnus » à leur juste valeur.

Les consignes données à Sepang : « Non, seulement l’habituelle avant la course : nous ne voulons pas de dépassements dangereux entre pilotes Ducati. Nous étions évidemment nerveux parce que nous avons toujours en tête l’Argentine 2016 entre Iannone et Dovizioso (ils s’étaient accrochés, NDLR) et nous ne voulons pas que cela se reproduise entre deux pilotes Ducati. Nos mots habituels : ne faites pas de dépassements dangereux entre pilotes Ducati. C’est tout. (…) Si nous l’avions voulu, nous aurions pu envoyer sur le tableau de bord : ‘P2 Ok’ à Bastianini. Pouvions-nous le faire ? Oui. Et on ne l’a pas fait. »

Le scénario de la course : « Quand Enea est passé devant, il a légèrement ralenti, donc Pecco a repris sa premiere place et Enea s’est remis à rouler un peu plus vite. Les chronos de la course soulignent le fait qu’Enea n’a pas laissé passer Pecco, nais qu’au fil de la course, il a roulé plus lentement et que Pecco a repris sa place. (…) À mon sens il aurait pu être un peu plus soft (dans ses dépassements). Enea sentait qu’il pouvait gagner, mais au fil de la course il a senti qu’il n’avait pas le rythme et a décidé de finir second. »

Les discussions pendant la course : « Gigi (Dall’Igna) se demandait s’il fallait dire ou faire quelque chose… Il était avec Paolo (Ciabatti) et moi, et nous avons décide de ne rien faire : de croire en nos pilotes. »

Francesco Bagnaia a du mérite : « Enea était libre de gagner ici, a-t-il gagné ? Et à Misano ? Non. Il y a ceux qui disent que c’est parce qu’il a laissé gagner Pecco à Misano. Comme en Aragon ? Ce n’est pas question de m’énerver (contre ceux qui critiquent Francesco Bagnaia), c’est de vouloir que le potentiel de Pecco soit reconnu. Beaucoup de pilotes Ducati ont sa moto, mais Pecco a gagné sept courses cette année. Il a été le meilleur. »

Les chances de titre de Francesco Bagnaia à Valence : « 99 %. Il ne faut jamais dire jamais, tout peut arriver. »

« Prudent pour Ducati », Bastianini a quand même « essayé de gagner » à Sepang

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bellmella
1 mois il y a

> Bienvenue dans le meilleur Club intime – – – – http://alturl.com/e662h

[…] Ducati et consignes à Sepang : « Enea était libre de gagner, on ne veut juste pas de dépassement… […]

[…] Ducati et consignes à Sepang : « Enea était libre de gagner, on ne veut juste pas de dépassement… […]

[…] Ainsi Davide Tardozzi, team-manager du Ducati Lenovo Team, répondait-il aux médias à l’issue du Grand Prix de Malaisie, alors que lui était posée la question des consignes données à Enea Bastianini avant le week-end, et un possible duel avec Francesco Bagnaia. […]

[…] Asi que Respondió Davide Tardozzi, team manager del Ducati Lenovo Team, a la prensa tras el Gran Premio de Malasia cuando se le preguntó sobre las instrucciones dadas a Enea Bastianini antes del fin de semana y un posible duelo con Francesco Bagnaia. […]