En 2019, 40,91 % des pilotes espagnols viennent de Catalogne



D’où sont originaires les pilotes espagnols qui composent la grille des championnats MotoGP, Moto2 et Moto3 ? On a fait les comptes pour vous.

Les Espagnols remplissent plus d’1/3 de la catégorie MotoGP (8 pilotes sur 22), mais ils viennent de deux communautés autonomes différentes : la Catalogne (6) et les Îles Baléares (2). Ce qui signifie que plus de 25 % des pilotes de la grille de départ MotoGP (très exactement 27,27 %) sont des Catalans.

Nous avons fait le même travail mais sur l’ensemble des catégories du championnat. Et là, la répartition des pilotes hispaniques est plus équilibrée.

Ils sont 22 Espagnols au total. La majorité viennent toujours de Catalogne (9, donc 40,91 %). Derrière, 6 sont originaires de la Communauté valencienne (27,27 %), 4 de celle de Madrid (18,18 %), 2 des Îles Baléares (9,09 %) et 1 d’Andalousie (4,55 %).

Dans le détail,

Catalogne (9) :
MotoGP : Aleix Espargaro, Alex Rins, Marc Marquez, Maverick Viñales, Pol Espargaro, Tito Rabat
Moto2 : Alex Marquez, Xavi Vierge
Moto3 :. Albert Arenas

Communauté valencienne (6) :
Moto2 : Iker Lecuona, Jorge Navarro
Moto3 : Aron Canet, Jaume Masia, Sergio Garcia, Vicente Perez

Madrid (4) :
Moto2 : Augusto Fernandez, Jorge Martin
Moto3 : Alonso Lopez, Raul Fernandez

Îles Baléares (2) :
MotoGP : Joan Mir, Jorge Lorenzo

Andalousie (1) :
Moto3 : Marcos Ramirez

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Dude

C’est quand même la preuve qu’en moto comme dans les autres sports, le talent peut se créer. Ça n’en donne que plus de mérite aux gens comme Stoner qui viennent de pays où seul le talent naturel te permet d’émerger.

QDO

La Coupe Kawa simple et pas chère c’est 1971 à 1978, la France n’a jamais eu autant de bons et même de CDM.

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store