Enfin la bonne pour Rins ?



Alex Rins ne commet pas d’erreur et marque de gros points en ce début de saison 2022. Le pilote Suzuki affiche une régularité nouvelle qui pourrait, si ça tient bon, en faire un sérieux prétendant au titre de champion du monde MotoGP.

Alex Rins va aborder la tournée européenne en tant que numéro 2 mondial, derrière Enea Bastianini. Un rang qu’il doit au fait qu’il soit, avec l’Italien, le seul à être monté sur deux podiums lors des quatre premières courses. Mais surtout à sa régularité : il a terminé tous les Grands Prix dans le top-7 (7e à Losail, 5e à Mandalika, 3e à Termas de Río Hondo, 2e à Austin). Seul son coéquipier Joan Mir compte le même bilan.

Le pilote Suzuki signe sa meilleure entame de championnat depuis 2019, où il comptait 69 points après quatre épreuves contre 56 aujourd’hui. Il vient par ailleurs d’enchaîner quatre résultats consécutifs dans le top-10, une première depuis la saison 2020, année où il a obtenu la médaille de bronze du classement général. Sa meilleure jusqu’à présent en MotoGP.

Indubitablement rapide, Alex Rins a payé cher son irrégularité ces dernières années. Sans sa blessure à Jerez, en juillet 2020, il aurait été en mesure de jouer le titre de champion du monde face à Joan Mir. Quant à 2021, il a compabilisé par moins de cinq abandons et un forfait sur une saison de 18 Grands Prix. Beaucoup trop. D’où sa treizième place au classement général.

Le travail fait au niveau mental durant l’hiver porte ses fruits, a-t-il expliqué après la course d’Austin. L’arrivée du Livio Suppo, nouveau team-manager du Team Suzuki Ecstar, homme réputé pur être sec mais qui sait manoeuvrer ses troupes, ne doit pas non plus y être pour rien. Et les progrès de la Suzuki GSX-RR lui permettent de devoir rouler moins à la limite pour être dans le wagon de tête.

L’Alex Rins de 2021 appartient-il au passé ? Il faudra attendre quelques manches de plus pour en avoir la certitude. Mais au regard de son précédent bilan, son début de championnat est exemplaire. Il était tombé au Grand Prix du Portugal, il y a un an, alors qu’il y jouait la gagne face à Fabio Quartararo. Sa prestation à Portimao, le week-end prochain, devra etre scrutée avec la plus grande attention.

Les progrès de Suzuki ouvrent le chemin du mercato

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires