Espargaro : « Battre Marquez avec la Honda »



Pol Espargaro sera pilote Repsol Honda en 2021. Son objectif ? « Réaliser le rêve d’être champion du monde MotoGP. » L’Espagnol a fait le point sur sa situation pour le journal espagnol As. Synthèse de ce qu’il faut en retenir.

Pourquoi signer chez Honda : « C’est pratiquement impossible de dire non (à Repsol Honda). J’avais cette idée depuis beaucoup de temps, elle avait toujours été dans ma tête. Ça n’a pas été une décision prise du jour au lendemain ou facile, ni pour Honda, ni pour moi. J’ai pesé le pour et le contre. Mais il y avait cette petite musique qui revenait tout le temps dans ma tête et qui me disait que demain, quand je me retirerai, j’aurais refusé une opportunité que peu de pilotes ont eu entre les mains. Et cela m’aurait fait très mal. C’est un pari personnel très ambitieux, mais je crois qu’il n’y avait pas d’autre option et que je devais l’affronter. »

Pourquoi Honda l’a signé : « Avec Lorenzo les choses sont allées très mal et c’est une moto qui a besoin d’un pilote ambitieux, qui donne absolument tout, qui ne garde rien pour lui et qui sait souffrir. J’ai appris de cela dernièrement, j’ai beaucoup souffert dans le projet KTM, mais nous avons pu aller de l’avant et il se peut que je sois le pilote le plus ambitieux de la grille. Peut-être que ca me mènera au désastre, mais Honda aime le pilote ambitieux, battant, et mon style de pilotage peut aller avec ce type de moto. Pour l’envie et pour le courage avec lesquels je roule. Nous le verrons d’ici peu. »

Être le coéquipier de Marquez : « Évidemment (que ça effraie), parce que Marc est Marc. J’ai été des rares pilotes qui ont pu lutter contre lui (en 125cc et Moto2). Ça va être difficile, mais on peut aussi penser qu’en étant aux côtés du meilleur, tu as accès à des informations que tu ne peux avoir qu’en étant là. Je le vois comme ça. Oui, ça force le respect de partager le box avec Marc, mais c’est aussi une ambition. Le plus grand défi qu’un pilote peut se donner est de battre le meilleur et c’est ce que j’essaierai de faire, travaillant dur et faisant attention à tout ce que je peux. »

« Je me suis beaucoup amusé dans les duels en 125cc et Moto2, mais je n’ai pas pu continuer avec cette progression en MotoGP, donc j’avais toujours quelque chose à l’intérieur. Je me demandais si je serais capable de le faire aussi en MotoGP avec une moto supérieure. J’aurai bientôt la réponse à ce doute. »

« Actuellement, personne ne peut battre Marc. Nous avons vu des coéquipiers qui, avec la même moto, ne sont même pas capables de s’en approcher. Mais je fais ce pas pour voir ce qui rend Marc différent des autres, comment il pilote et ce que je peux obtenir avec les mêmes outils que lui. Nous disons tous que si nous avions le matériel adéquat, nous pourrions faire de grandes choses ; eh bien, ça va être mon opportunité. »

Sa relation avec Marquez : « Le temps arrange tout. Nous avons eu des moments très intenses pour les duels du passé, et beaucoup de médias ont aussi fait un peu de mal à cette relation, mais je crois qu’avec le temps nous avons soigné nos blessures. Nous nous sommes beaucoup vus et nous parlons de manière fluide, comme camarades dans une catégorie. Nous avons une bonne relation et je ne vois pas que ce soit un problème. Nous commencerons de zéro. Évidemment, j’arrive dans une équipe complètement formée et qui a clairement un numéro un. »

Son rôle au HRC : « Mon rôle chez Honda est de battre Marc. Honda ne recrute pas un numéro deux, sinon un pilote qui lutte pour le titre. Ils ne me recrutent pas en me disant que je suis là pour être deuxième. Alberto Puig veut un battant qui front face à n’importe qui. Et n’importe qui, ça signifie aussi Marc. À l’heure actuelle c’est trop ambitieux de penser ça, mais c’est la mentalité avec laquelle je dois aller chez Honda. Si j’arrive déjà vaincu, ce transfert n’aurait pas de sens. Cette moto mérite d’être dans les cinq premiers, parce que Marc gagne avec elle tous les ans. Si ton coéquipier gagne, tu dois faire pareil. »

L’échec de Lorenzo : « Bien sûr que ça fait peur, parce que Jorge est un grand pilote, mais ça t’indique que la moto n’est pas facile, qu’il faut se battre et que la moto est très spéciale. Mais bon, j’ai été avec Jorge chez Yamaha et, au regard de comment chacun pilotait, nous étions comme le jour et la nuit. J’ai du respect pour son expérience chez Honda, mais ça me rassure de savoir que je pilote très différemment de lui. Ça peut m’aider à m’adapter à la Honda. »

Remplacer Alex Marquez : « Ce n’est pas mon combat ni ma décision. C’est la décision de Honda et je n’ai pas posé la question. Quand je me suis mis en contact avec Honda, ils voulaient que je sois là et j’irai l’an prochain. Tout le reste ne me concerne pas. Je vais chez Honda pour essayer de réaliser le rêve de ma vie, qui est de gagner le championnat MotoGP, et tout le reste ne m’intéresse pas. »

Alex Marquez sera pilote LCR en 2021

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de