Espargaro doit éviter l’affront de finir 3e pilote Honda



Quinzième du championnat, Pol Espargaro doit battre Takaaki Nakagami sur les derniers Grands Prix de la saison 2021. Autrement, il ne sera que le troisième des quatre pilotes Honda du mondial.

Il va sans dire que la première saison de Pol Espargaro chez Honda n’est pas à la hauteur de ses espérances. L’Espagnol évoquait des ambitions de titre mondial au moment de rejoindre le HRC ; il pointe actuellement au quinzième rang du classement général, avec pour meilleur résultat une 5e place à Silverstone.

Les premiers essais hivernaux de Losail s’étaient avérés concluants, mais le champion du monde Moto2 2013 s’est ensuite perdu. Perdu au guidon d’une Honda RC213V qu’il ne comprend pas ; perdu avec la méthode de travail du HRC, différente de celle connue chez KTM ; perdu dans toutes les pièces testées et retestées au fil des semaines.

Revenu au troisième Grand Prix, après de longs mois d’absence, son nouveau coéquipier Marc Marquez lui a rapidement rappelé qu’il était le numéro 1 dans la maison japonaise, en dépit de ses difficultés physiques. Vainqueur au Sachsenring et à Austin, MM93 compte 47 points d’avance sur PE44, alors que 75 restent à prendre. Autant dire que la place de meilleur pilote Honda lui est quasiment assurée.

En revanche, Pol Espargaro peut se fixer comme objectif de fin de saison d’éviter l’affront de finir troisième pilote Honda. Il doit pour cela passer devant Takaaki Nakagami, pilote satellite (LCR Idemitsu) tandis que lui pote les couleurs officielles Repsol. Les deux hommes sont à égalité au classement (70 points), mais le Japonais a l’avantage car le départage se fait selon le meilleur résultat obtenu en course, et lui a fini 4e à Jerez. Le quatrième et dernier pilote titulaire Honda, Alex Marquez (LCR Castrol), est seizième à 16 points.

S’il ne remonte pas au championnat, Polyccio sera aussi le dernier pilote d’usine du classement, tous constructeurs confondus. Bien que derrière lui, Franco Morbidelli (dix-septième) ne peut pas être considéré en tant que tel, car il a disputé la majorité de la saison en tant que pilote satellite au Petronas Yamaha Sepang Racing Team. Le premier pilote d’usine devant Pol Espargaro est Alex Rins, douzième à 11 points.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jerome BRACCINI
1 mois il y a

Il ne faut pas rêver : Popol n’est pas mal pour un coup d’éclat, mais ce ne sera jamais un champion…