Espargaro : « Les gens commencent à voir notre travail »



Les progrès réalisés par KTM enchantent Pol Espargaro, qui veut « continuer à mettre cette fusée orange au sommet ».

Chez KTM, le bilan à tirer du début de la saison 2019 est mitigé après les Grands Prix du Qatar, d’Argentine et des Amériques. En termes de résultats, deux des quatre pilotes ont du mal : Johann Zarco (15e/15e/13e) et Hafizh Syahrin (20e/16e/18e). Cela va un peu mieux dans le box du rookie Miguel Oliveira (17e/11e/14e). Mais surtout dans celui de Pol Espargaro.

Depuis son arrivée sur la RC16, Espargaro obtient là ses meilleurs résultats : 12e au Qatar (16e en 2017/abandon en 2018), 10e en Argentine (14e en 2017/11e en 2018), 8e au Texas (abandon en 2017/13e en 2018). L’écart avec les leaders se réduit. Il ne s’y trompe pas : « Au regard des résultats des deux dernières années, ou de ce que nous faisons en ce moment, je suis fier de nos accomplissements. »

Et au championnat, l’Espagnol occupe provisoirement la 9e place du classement général. Même s’il devrait en perdre lorsque Jorge Lorenzo ou Maverick Viñales vont commencer à remonter, Pol Espargaro semble en mesure de jouer le top-12 final, lui qui a terminé 14e l’an dernier.

« Je suis très motivé par ce que les gars essaient à l’usine, comment le travail avance en Autriche. Il semble que dans le paddock, les gens commencent à voir quel est notre travail et le chemin depuis parcouru depuis deux ans, et cela me rend fier. Je dois continuer à pousser pour continuer à mettre cette fusée orange au sommet. »

Espargaro arrive maintenant à Jerez, une piste où la KTM a plus de chances de briller que lors des trois dernières épreuves. « Les première courses sont les plus difficiles pour nous. Nous allons à Jerez avec des progrès sur la moto, ce qui est très positif pour le futur. Je pense que nous obtenons de meilleurs résultats et que nous pouvons en avoir de très bons. J’ai juste envie d’arriver à Jerez et de voir comment les choses vont se dérouler, mais je suis plutôt optimiste. »

Espargaro : « 2019 peut être un tournant »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Une poubelle la ktm, elle fonctionne à peu près et avec un seul pilote
La yam fonctionne avec tous les pilotes
La suzuki c’est pareil
La honda un peu plus compliqué, ainsi que la ducati
Ils sont partis dans la direction d’espargaro, la moto est plus ou moins figée non évolutive, les courses vont être longues pour les orange

wouwoute

Tu as bien raison, KTM fait la même erreur que Ducati avec Stoner qui était le seul à la cravacher comme il fallait. La différence, c’est que Stoner s’adapte très rapidement à tous types de moto (un surdoué) et a ramené un magnifique titre à Ducati…. Pol, sur la tech3 était dominé par Smith car bcp trop violent avec la yam, malgré les conseils incessants de Tech3. Chez Ktm, il est allé tout de suite plus vite que Bradley (c’est relatif) et immédiatement ils ont travaillé pour développer la moto pour Pol….sauf qu’il est obligé d’être toujours à l’extrême limite… Lire la suite »

[…] Espargaro : « Les gens commencent à voir notre travail » […]