Espargaro met son avenir en question



Déçu par la tournure de son aventure chez Aprilia, Aleix Espargaro n’est « pas certain à 100 % » de poursuivre sa carrière en 2021.

Se donner corps et âme dans un projet, prendre des risques, travailler sans relâche et ne pas obtenir les fruits de ce dur labeur, forcément, ça peut atteindre la motivation et l’envie de continuer. Est-ce ce qu’il est en train d’arriver à Aleix Espargaro ?

Arrivé dans l’Aprilia Racing Team Gresini en 2017, l’Espagnol a d’entrée obtenu de très bons résultats – il a fini plusieurs fois dans le top-10, malgré de nombreuses chutes. Mais la suite s’est révélée moins brillante : seulement 44 points marqués en 2018, une moto qui ne fait pas les progrès espérés, des soucis techniques, pas mal de chutes…

Après 11 Grands Prix disputés en 2018, Aleix Espargaro n’est que 14e du championnat, avec une 9e place en Argentine comme meilleur résultat. Lors de la dernière épreuve, en Grande-Bretagne, son moteur a lâché 2 fois. Il sera encore sous contrat avec Aprilia en 2020. Mais ensuite ?

« C’est difficile à savoir pour le moment. En fait, je ne suis pas certain à 100% que je continuerai à courir. On ne sait jamais. J’ai une très belle famille, je veux passer du temps avec eux », répond à Motorsport le pilote de 30 ans. Un signe clair du fait que la situation actuelle, loin de lui convenir, est en train de le mettre à bout. Faut-il aussi interpréter ses récentes participations à des courses de vélo, à l’image de la Cape Epic, comme une manière de déconnecter et de faire de la compétition sportive autrement ?

L’heure de vérité, c’est 2020

Compétitif : c’est ce qu’il veut être en moto, et c’est ce qui le fera poursuivre sa carrière si le déclic arrive. « Pour Aprilia, 2020 est une année très importante. Il faut qu’on réagisse, alors c’est une année très importante. Donc attendons la nouvelle moto et on verra. Si je continue à courir avec Aprilia, ce sera parce que je sens que je peux faire quelque chose de bien, placer la moto aux avant-postes, mais je ne serai pas là juste pour faire le tour du monde. »

Devant le manque de résultats, Aprilia a déjà promis, cet été, de « faire un grand pas » pour 2020. On a vu le terme « révolution » revenir dans les déclarations du staff. « Pour le futur, nous planifions quelque chose de vraiment différent comparé à ce que nous avons maintenant, car nous avons trouvé les limites de notre package dans plusieurs domaines. »

« Il est facile de dire qu’on a besoin d’une révolution, mais dans quelle direction ? Comment ? Où plaçons-nous le poids ? Que changeons-nous ? », répond indirectement Aleix Espargaro, inquiet du fait qu’il ne sache pas vraiment dans quelle direction Aprilia s’oriente.

« Ça ne va pas mieux » : Espargaro tire la sonnette d’alarme !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

7
Poster un Commentaire

7 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Julie

Allez sur http://Badoo.red – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles

io

y a pas de modo ici?

Maria

Allez sur http://Badoo.red – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles

Stephanie

Allez sur http://Badoo.red – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles

[…] Espargaro met son avenir en question […]

[…] Espargaro expliquait que si on ne lui fournissait pas enfin une moto compétitive, il pourrait mettre un terme à sa carrière MotoGP fin […]

[…] » sur la moto a été promise pour 2020. Dans le cas contraire, Aleix Espargaro a menacé de mettre un terme à sa carrière, faute de pouvoir être […]