Espargaro : « On a tous cru qu’on ne roulerait pas en 2020 »



Pol Espargaro commente la nouvelle configuration de la saison 2020, qui comprendra 13 Grands Prix en 4 mois. Il s’attend à une campagne intense et tendue, « parce que ce sera un championnat court, on ne peut pas faire d’erreurs mais il faudra être très rapide ». Mais se réjouit de pouvoir rouler en temps de coronavirus.

Rouler à nouveau : « Nous sommes tous très impatients, parce qu’à un moment de l’année, nous avons tous cru – et ceux qui diront que non mentent – que ce ne serait pas possible de rouler cette année. Nous pensions déjà à 2021, mais la Dorna a fait un travail incroyable pour faire ce nouveau calendrier. Il n’est pas complet comme un calendrier normal, et nous sommes très tristes parce que nous voudrions rouler partout, montrer notre sport partout, mais c’est déjà génial de pouvoir faire autant de courses, avec certaines qui peuvent encore être rajoutées. »

Une saison exigeante : « Ça va être un calendrier assez difficile, compressé, avec parfois trois courses consécutives puis une semaine de repos. Ça va être physiquement exigeant, en particulier pour les blessures, donc il va falloir faire très attention. Nous allons devoir faire attention à notre corps parce qu’on va dépenser beaucoup d’énergie, mais au final on s’en fiche, on n’y pense pas vraiment, on pense juste au fait qu’on a un calendrier et que ça va reprendre, c’est génial. »

Penser aux stratégies : « Cette situation est très spéciale, et dans ces conditions beaucoup de choses ‘pas normales’ peuvent arriver. Il y aura de la tension parce que c’est un championnat assez court, on ne peut pas faire d’erreurs mais il faut être très rapide parce que le championnat est court, donc au final nous devrons prendre des décisions. Pas seulement les pilotes, mais aussi les teams. Il faudra une très bonne moto, qu’elle finisse toutes les courses, que les mécaniciens soient très bons parce que nous allons avoir des courses flag-to-flag ou pluvieuses, donc toutes les structures et constructeurs devront être très concentrés. Je pense que nous allons voir différentes stratégies durant l’année. Mais le plus important est que nous devons être ensemble, unis comme une famille, parce que ça va être vraiment difficile. »

Calendrier 2020 (publié le 11 juin) :
8 mars : Losail – Grand Prix du Qatar Uniquement Moto2-Moto3
19 juillet : Jerez – Grand Prix d’Espagne
26 juillet : Jerez – Grand Prix d’Andalousie
9 août : Brno – Grand Prix de République-Tchèque
16 août : Spielberg – Grand Prix d’Autriche
23 août : Spielberg – Grand Prix de Styrie
13 septembre : Misano – Grand Prix de Saint-Marin
20 septembre : Misano – Grand Prix d’Émilie-Romagne
27 septembre : Barcelone – Grand Prix de Catalogne
11 octobre : Le Mans – Grand Prix de France
18 octobre : Aragon – Grand Prix d’Aragon
25 octobre : Aragon – Grand Prix de Teruel
8 novembre : Valence – Grand Prix d’Europe
15 novembre : Valence – Grand Prix de la Communauté valencienne

À définir :
Austin – Grand Prix des Amériques
Termas de Río Hondo – Grand Prix d’Argentine
Buriram – Grand Prix de Thaïlande
Sepang – Grand Prix de Malaisie

Source : motogp.com

Fabio Quartararo : « Je ne m’attendais pas à un GP de France »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de